Nicolas le Kaki

Rédacteur, responsable SEO, intégrateur Wordpress

Mes premiers souvenirs de cinéma datent de la Dernière séance, émission culte des années 80 dans laquelle on pouvait découvrir tous les plus grands westerns et autres films d’époques. C’est tout d’abord le film Blade Runner, puis ensuite les films de Kubrick, Mikhalkov ou bien Kieslowski qui changeront à tout jamais ma vie et feront de moi un vrai cinéphile. Depuis, je me nourris de tous les cinémas, de tous les genres, de toutes les origines, de toutes les époques… Je vais voir un film pour son réalisateur, son acteur ou actrice principale, son directeur de la photographie, sa musique… son scénario ! Les personnalités qui font le cinéma me passionnent autant que les films que je visionne. Très sélectif dans mes choix, j’étudie souvent un film avant même de le regarder… comme un délicieux fruit que l’on épluche avant de le savourer !

Son site de photographies

nicolas hiesse fruits qu'on fit

Le labyrinthe du silence

A la fin des années 50, peu d’allemands connaissent le nom d’Auschwitz. Depuis la libération des camps, il s'avère que les autorités allemandes maintiennent volontairement le voile sur ce passé noir.
Scroll Up