fbpx

« J ai vue un anime. Le perso principal c’est toi »*

* Orthographe d’origine.

C’est ainsi que l’on me parla pour la première fois de l’objet de ma critique…

La vie de bureau, ce n’est pas toujours facile. Le patron macho, ses lèches bottes, les profiteurs, le stress, le harcèlement moral…  Retsuko accumule beaucoup de frustration au quotidien. Et contre ça, elle n’a qu’un seul échappatoire : le karaoké. Elle se réserve une salle. Elle prend son micro fétiche. Et enfin,  elle expulse ce qu’elle a sur le cœur sur du BON GROS DEATH METAL !!!

 

Retsuko scream au karaoké

 

Aggretsuko est une série d’animation japonaise du studio Fanworks diffusée sur Netflix mettant en scène notre quotidien avec des animaux anthropomorphes. Le ton est léger, l’humour est bien dosé et la série est très musicale ! Retsuko est une protagoniste attachante. C’est une jeune femm… panda roux, banale mais qui aspire à améliorer son quotidien, sans savoir comment y parvenir. Contrairement à ce que peut nous laisser penser la bande annonce, la série ne tourne pas autour d’une héroïne qui cherche seulement un mari pour glander pépère à la maison. Il est davantage question de trouver sa place dans la société, de devenir mature, et de comprendre qu’est-ce qui nous donne envie d’avancer dans la vie.

La série nous gratifie d’une belle palette de personnages :  Fenneko et Haida, les collègues et amis de Retsuko qui tentent de la soutenir, Puko, une ancienne amie du lycée qui parcourt le monde et vit au jour le jour, ou encore Washimi et Gori, qui incarnent la classe et le girl power. Quant à notre héroïne, elle est timide, sérieuse, beaucoup trop gentille et plutôt malchanceuse. C’est un personnage que l’on aime suivre, on s’y attache et on s’identifie à ses maladresses et ses réflexions. Certains se reconnaîtront peut-être aussi dans ses mésaventures au bureau ou ses peines de cœur. Et même ceux qui n’aiment pas le death métal aimeront voir Retsuko se déchaîner !

 

Aggretsuko Retsuko au bureau

 

La saison 1 plante le décor : qui est Retsuko, quel est son quotidien, et qui sont les personnages qui l’entourent. L’intrigue est principalement basée sur ses tentatives de fuir cette boite où elle travaille, en grande partie parce que son patron est un macho feignant qui ne cesse de la rabaisser. Quant à la saison 2, elle aborde le sujet du passage à l’âge adulte, mais aussi ce que signifie le mariage aujourd’hui et pourquoi le fait-on ? Il existe aussi un épisode spécial Noël qui se déroule entre les saisons 1 et 2. On y parle d’Instagram et l’utilisation toxique que l’on en fait. On suit aussi le point de vue d’Haida, l’ami de bureau de Retsuko.

En défruinitive, est-ce que Retsuko, c’est vraiment moi ? Non, car je ne sais pas screamer ! Quand je crache ma frustration, je crie juste comme un mulet qui a la rage. Mais il est vrai que je me suis identifiée à elle, comme nous le pouvons tous. On a tous déjà eu à prendre sur nous quand tout le monde nous énerve. On a tous déjà fait des maladresses ou vécu des moments gênants. Et au moins une fois dans notre vie, on s’est déjà demandé ce qu’il nous fallait pour être heureux. On a tous un peu de Retsuko en nous !

Nota Bene : Il existe une autre série Aggretsuko produite antérieurement par le même studio. Je ne l’ai pas encore visionnée à ce jour donc cette critique ne concerne que celle sous licence Netflix. Ces deux séries ne sont pas liées entre-elles, donc vous pouvez foncer voir celle de Netflix ! 😉

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

« J ai vue un anime. Le perso principal c'est toi »*

* Orthographe d’origine.

C’est ainsi que l’on me parla pour la première fois de l’objet de ma critique...

La vie de bureau, ce n’est pas toujours facile. Le patron macho, ses lèches bottes, les profiteurs, le stress, le harcèlement moral…  Retsuko accumule beaucoup de frustration au quotidien. Et contre ça, elle n’a qu’un seul échappatoire : le karaoké. Elle se réserve une salle. Elle prend son micro fétiche. Et enfin,  elle expulse ce qu’elle a sur le cœur sur du BON GROS DEATH METAL !!!

 

Retsuko scream au karaoké

 

Aggretsuko est une série d’animation japonaise du studio Fanworks diffusée sur Netflix mettant en scène notre quotidien avec des animaux anthropomorphes. Le ton est léger, l’humour est bien dosé et la série est très musicale ! Retsuko est une protagoniste attachante. C’est une jeune femm… panda roux, banale mais qui aspire à améliorer son quotidien, sans savoir comment y parvenir. Contrairement à ce que peut nous laisser penser la bande annonce, la série ne tourne pas autour d’une héroïne qui cherche seulement un mari pour glander pépère à la maison. Il est davantage question de trouver sa place dans la société, de devenir mature, et de comprendre qu’est-ce qui nous donne envie d’avancer dans la vie.

La série nous gratifie d'une belle palette de personnages :  Fenneko et Haida, les collègues et amis de Retsuko qui tentent de la soutenir, Puko, une ancienne amie du lycée qui parcourt le monde et vit au jour le jour, ou encore Washimi et Gori, qui incarnent la classe et le girl power. Quant à notre héroïne, elle est timide, sérieuse, beaucoup trop gentille et plutôt malchanceuse. C’est un personnage que l’on aime suivre, on s’y attache et on s’identifie à ses maladresses et ses réflexions. Certains se reconnaîtront peut-être aussi dans ses mésaventures au bureau ou ses peines de cœur. Et même ceux qui n’aiment pas le death métal aimeront voir Retsuko se déchaîner !

 

Aggretsuko Retsuko au bureau

 

La saison 1 plante le décor : qui est Retsuko, quel est son quotidien, et qui sont les personnages qui l’entourent. L’intrigue est principalement basée sur ses tentatives de fuir cette boite où elle travaille, en grande partie parce que son patron est un macho feignant qui ne cesse de la rabaisser. Quant à la saison 2, elle aborde le sujet du passage à l’âge adulte, mais aussi ce que signifie le mariage aujourd'hui et pourquoi le fait-on ? Il existe aussi un épisode spécial Noël qui se déroule entre les saisons 1 et 2. On y parle d’Instagram et l’utilisation toxique que l’on en fait. On suit aussi le point de vue d’Haida, l’ami de bureau de Retsuko.

En défruinitive, est-ce que Retsuko, c’est vraiment moi ? Non, car je ne sais pas screamer ! Quand je crache ma frustration, je crie juste comme un mulet qui a la rage. Mais il est vrai que je me suis identifiée à elle, comme nous le pouvons tous. On a tous déjà eu à prendre sur nous quand tout le monde nous énerve. On a tous déjà fait des maladresses ou vécu des moments gênants. Et au moins une fois dans notre vie, on s’est déjà demandé ce qu'il nous fallait pour être heureux. On a tous un peu de Retsuko en nous !

Nota Bene : Il existe une autre série Aggretsuko produite antérieurement par le même studio. Je ne l'ai pas encore visionnée à ce jour donc cette critique ne concerne que celle sous licence Netflix. Ces deux séries ne sont pas liées entre-elles, donc vous pouvez foncer voir celle de Netflix ! ;)

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

« J ai vue un anime. Le perso principal c'est toi »*

* Orthographe d’origine.

C’est ainsi que l’on me parla pour la première fois de l’objet de ma critique...

La vie de bureau, ce n’est pas toujours facile. Le patron macho, ses lèches bottes, les profiteurs, le stress, le harcèlement moral…  Retsuko accumule beaucoup de frustration au quotidien. Et contre ça, elle n’a qu’un seul échappatoire : le karaoké. Elle se réserve une salle. Elle prend son micro fétiche. Et enfin,  elle expulse ce qu’elle a sur le cœur sur du BON GROS DEATH METAL !!!

 

Retsuko scream au karaoké

 

Aggretsuko est une série d’animation japonaise du studio Fanworks diffusée sur Netflix mettant en scène notre quotidien avec des animaux anthropomorphes. Le ton est léger, l’humour est bien dosé et la série est très musicale ! Retsuko est une protagoniste attachante. C’est une jeune femm… panda roux, banale mais qui aspire à améliorer son quotidien, sans savoir comment y parvenir. Contrairement à ce que peut nous laisser penser la bande annonce, la série ne tourne pas autour d’une héroïne qui cherche seulement un mari pour glander pépère à la maison. Il est davantage question de trouver sa place dans la société, de devenir mature, et de comprendre qu’est-ce qui nous donne envie d’avancer dans la vie.

La série nous gratifie d'une belle palette de personnages :  Fenneko et Haida, les collègues et amis de Retsuko qui tentent de la soutenir, Puko, une ancienne amie du lycée qui parcourt le monde et vit au jour le jour, ou encore Washimi et Gori, qui incarnent la classe et le girl power. Quant à notre héroïne, elle est timide, sérieuse, beaucoup trop gentille et plutôt malchanceuse. C’est un personnage que l’on aime suivre, on s’y attache et on s’identifie à ses maladresses et ses réflexions. Certains se reconnaîtront peut-être aussi dans ses mésaventures au bureau ou ses peines de cœur. Et même ceux qui n’aiment pas le death métal aimeront voir Retsuko se déchaîner !

 

Aggretsuko Retsuko au bureau

 

La saison 1 plante le décor : qui est Retsuko, quel est son quotidien, et qui sont les personnages qui l’entourent. L’intrigue est principalement basée sur ses tentatives de fuir cette boite où elle travaille, en grande partie parce que son patron est un macho feignant qui ne cesse de la rabaisser. Quant à la saison 2, elle aborde le sujet du passage à l’âge adulte, mais aussi ce que signifie le mariage aujourd'hui et pourquoi le fait-on ? Il existe aussi un épisode spécial Noël qui se déroule entre les saisons 1 et 2. On y parle d’Instagram et l’utilisation toxique que l’on en fait. On suit aussi le point de vue d’Haida, l’ami de bureau de Retsuko.

En défruinitive, est-ce que Retsuko, c’est vraiment moi ? Non, car je ne sais pas screamer ! Quand je crache ma frustration, je crie juste comme un mulet qui a la rage. Mais il est vrai que je me suis identifiée à elle, comme nous le pouvons tous. On a tous déjà eu à prendre sur nous quand tout le monde nous énerve. On a tous déjà fait des maladresses ou vécu des moments gênants. Et au moins une fois dans notre vie, on s’est déjà demandé ce qu'il nous fallait pour être heureux. On a tous un peu de Retsuko en nous !

Nota Bene : Il existe une autre série Aggretsuko produite antérieurement par le même studio. Je ne l'ai pas encore visionnée à ce jour donc cette critique ne concerne que celle sous licence Netflix. Ces deux séries ne sont pas liées entre-elles, donc vous pouvez foncer voir celle de Netflix ! ;)

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

« J ai vue un anime. Le perso principal c'est toi »*

* Orthographe d’origine.

C’est ainsi que l’on me parla pour la première fois de l’objet de ma critique...

La vie de bureau, ce n’est pas toujours facile. Le patron macho, ses lèches bottes, les profiteurs, le stress, le harcèlement moral…  Retsuko accumule beaucoup de frustration au quotidien. Et contre ça, elle n’a qu’un seul échappatoire : le karaoké. Elle se réserve une salle. Elle prend son micro fétiche. Et enfin,  elle expulse ce qu’elle a sur le cœur sur du BON GROS DEATH METAL !!!

 

Retsuko scream au karaoké

 

Aggretsuko est une série d’animation japonaise du studio Fanworks diffusée sur Netflix mettant en scène notre quotidien avec des animaux anthropomorphes. Le ton est léger, l’humour est bien dosé et la série est très musicale ! Retsuko est une protagoniste attachante. C’est une jeune femm… panda roux, banale mais qui aspire à améliorer son quotidien, sans savoir comment y parvenir. Contrairement à ce que peut nous laisser penser la bande annonce, la série ne tourne pas autour d’une héroïne qui cherche seulement un mari pour glander pépère à la maison. Il est davantage question de trouver sa place dans la société, de devenir mature, et de comprendre qu’est-ce qui nous donne envie d’avancer dans la vie.

La série nous gratifie d'une belle palette de personnages :  Fenneko et Haida, les collègues et amis de Retsuko qui tentent de la soutenir, Puko, une ancienne amie du lycée qui parcourt le monde et vit au jour le jour, ou encore Washimi et Gori, qui incarnent la classe et le girl power. Quant à notre héroïne, elle est timide, sérieuse, beaucoup trop gentille et plutôt malchanceuse. C’est un personnage que l’on aime suivre, on s’y attache et on s’identifie à ses maladresses et ses réflexions. Certains se reconnaîtront peut-être aussi dans ses mésaventures au bureau ou ses peines de cœur. Et même ceux qui n’aiment pas le death métal aimeront voir Retsuko se déchaîner !

 

Aggretsuko Retsuko au bureau

 

La saison 1 plante le décor : qui est Retsuko, quel est son quotidien, et qui sont les personnages qui l’entourent. L’intrigue est principalement basée sur ses tentatives de fuir cette boite où elle travaille, en grande partie parce que son patron est un macho feignant qui ne cesse de la rabaisser. Quant à la saison 2, elle aborde le sujet du passage à l’âge adulte, mais aussi ce que signifie le mariage aujourd'hui et pourquoi le fait-on ? Il existe aussi un épisode spécial Noël qui se déroule entre les saisons 1 et 2. On y parle d’Instagram et l’utilisation toxique que l’on en fait. On suit aussi le point de vue d’Haida, l’ami de bureau de Retsuko.

En défruinitive, est-ce que Retsuko, c’est vraiment moi ? Non, car je ne sais pas screamer ! Quand je crache ma frustration, je crie juste comme un mulet qui a la rage. Mais il est vrai que je me suis identifiée à elle, comme nous le pouvons tous. On a tous déjà eu à prendre sur nous quand tout le monde nous énerve. On a tous déjà fait des maladresses ou vécu des moments gênants. Et au moins une fois dans notre vie, on s’est déjà demandé ce qu'il nous fallait pour être heureux. On a tous un peu de Retsuko en nous !

Nota Bene : Il existe une autre série Aggretsuko produite antérieurement par le même studio. Je ne l'ai pas encore visionnée à ce jour donc cette critique ne concerne que celle sous licence Netflix. Ces deux séries ne sont pas liées entre-elles, donc vous pouvez foncer voir celle de Netflix ! ;)

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

« J ai vue un anime. Le perso principal c'est toi »*

* Orthographe d’origine.

C’est ainsi que l’on me parla pour la première fois de l’objet de ma critique...

La vie de bureau, ce n’est pas toujours facile. Le patron macho, ses lèches bottes, les profiteurs, le stress, le harcèlement moral…  Retsuko accumule beaucoup de frustration au quotidien. Et contre ça, elle n’a qu’un seul échappatoire : le karaoké. Elle se réserve une salle. Elle prend son micro fétiche. Et enfin,  elle expulse ce qu’elle a sur le cœur sur du BON GROS DEATH METAL !!!

 

Retsuko scream au karaoké

 

Aggretsuko est une série d’animation japonaise du studio Fanworks diffusée sur Netflix mettant en scène notre quotidien avec des animaux anthropomorphes. Le ton est léger, l’humour est bien dosé et la série est très musicale ! Retsuko est une protagoniste attachante. C’est une jeune femm… panda roux, banale mais qui aspire à améliorer son quotidien, sans savoir comment y parvenir. Contrairement à ce que peut nous laisser penser la bande annonce, la série ne tourne pas autour d’une héroïne qui cherche seulement un mari pour glander pépère à la maison. Il est davantage question de trouver sa place dans la société, de devenir mature, et de comprendre qu’est-ce qui nous donne envie d’avancer dans la vie.

La série nous gratifie d'une belle palette de personnages :  Fenneko et Haida, les collègues et amis de Retsuko qui tentent de la soutenir, Puko, une ancienne amie du lycée qui parcourt le monde et vit au jour le jour, ou encore Washimi et Gori, qui incarnent la classe et le girl power. Quant à notre héroïne, elle est timide, sérieuse, beaucoup trop gentille et plutôt malchanceuse. C’est un personnage que l’on aime suivre, on s’y attache et on s’identifie à ses maladresses et ses réflexions. Certains se reconnaîtront peut-être aussi dans ses mésaventures au bureau ou ses peines de cœur. Et même ceux qui n’aiment pas le death métal aimeront voir Retsuko se déchaîner !

 

Aggretsuko Retsuko au bureau

 

La saison 1 plante le décor : qui est Retsuko, quel est son quotidien, et qui sont les personnages qui l’entourent. L’intrigue est principalement basée sur ses tentatives de fuir cette boite où elle travaille, en grande partie parce que son patron est un macho feignant qui ne cesse de la rabaisser. Quant à la saison 2, elle aborde le sujet du passage à l’âge adulte, mais aussi ce que signifie le mariage aujourd'hui et pourquoi le fait-on ? Il existe aussi un épisode spécial Noël qui se déroule entre les saisons 1 et 2. On y parle d’Instagram et l’utilisation toxique que l’on en fait. On suit aussi le point de vue d’Haida, l’ami de bureau de Retsuko.

En défruinitive, est-ce que Retsuko, c’est vraiment moi ? Non, car je ne sais pas screamer ! Quand je crache ma frustration, je crie juste comme un mulet qui a la rage. Mais il est vrai que je me suis identifiée à elle, comme nous le pouvons tous. On a tous déjà eu à prendre sur nous quand tout le monde nous énerve. On a tous déjà fait des maladresses ou vécu des moments gênants. Et au moins une fois dans notre vie, on s’est déjà demandé ce qu'il nous fallait pour être heureux. On a tous un peu de Retsuko en nous !

Nota Bene : Il existe une autre série Aggretsuko produite antérieurement par le même studio. Je ne l'ai pas encore visionnée à ce jour donc cette critique ne concerne que celle sous licence Netflix. Ces deux séries ne sont pas liées entre-elles, donc vous pouvez foncer voir celle de Netflix ! ;)

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?