Pourquoi j’ai aimé ?

Depuis toujours j’aime lire, mais mon type de lecture est surtout centré sur les romans policiers.  Je suis une grande fan de Michael Connelly qui est pour moi un maître incontesté dans son domaine.

Quelques réalisateurs se sont laissé tenter à une adaptation filmique de ses récits, comme notamment Clint Eastwood en 2002 avec Créance de Sang. N’ayant pas pris le temps de le voir, car je préfère toujours les séries aux films, je ne me permettrais pas de critiquer le film, mais nombreux sont ceux qui ont trouvé que l’adaptation ne reprenait pas l’univers de Connelly.

J’attendais donc depuis longtemps une adaptation des romans de Connelly mettant en scène son détective fétiche, l’Inspecteur Harry Bosch. C’est le 6 février 2014 qu’a été divulgué la première saison de Bosch sur la plateforme Amazon, qui propose les mêmes services que Netflix.

L’avantage de cette série est qu’elle a été réalisée en collaboration avec Michael Connelly, l’univers de ses romans a donc été respecté et permet au lecteur et spectateur de replonger au cœur des intrigues.

 

Dès le générique on retrouve une musique sur fond de Jazz, qui nous rappelle les nombreux artistes cités tout au long des romans. En effet, l’inspecteur Harry Bosch est un amoureux de jazz et de ces plus grands noms. Sans parler uniquement de musique, le générique nous permet de découvrir la ville de Los Angeles où se déroule l’intrigue. Une mise en scène graphique nous invite à nous plonger dans l’univers de Bosch et suscite dès les premières notes l’intérêt du spectateur.

Après 3 saisons, je suis toujours ravie de découvrir cette série. Bien qu’ayant lu les trois quart de ses romans je pourrais risquer d’être spoilée, mais ils ont fait le choix de remanier les intrigues. En effet chaque saison, composée de 10 épisodes, met en scène 3 romans de Connelly, et les coupables et intrigues ne sont pas toujours les mêmes que dans ses romans. On est invité à repenser l’histoire, à la voir sous un nouvel angle et il me semble que ce choix est judicieux car il permet d’éviter le sentiment de déception que connaît chaque lecteur devant l’adaptation cinématographique d’un livre.

Bosch : une adaptation réussie des romans de Connelly pour 3 saisons pleine d'action !

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Pourquoi j'ai aimé ?

Depuis toujours j’aime lire, mais mon type de lecture est surtout centré sur les romans policiers.  Je suis une grande fan de Michael Connelly qui est pour moi un maître incontesté dans son domaine.

Quelques réalisateurs se sont laissé tenter à une adaptation filmique de ses récits, comme notamment Clint Eastwood en 2002 avec Créance de Sang. N’ayant pas pris le temps de le voir, car je préfère toujours les séries aux films, je ne me permettrais pas de critiquer le film, mais nombreux sont ceux qui ont trouvé que l’adaptation ne reprenait pas l’univers de Connelly.

J’attendais donc depuis longtemps une adaptation des romans de Connelly mettant en scène son détective fétiche, l’Inspecteur Harry Bosch. C’est le 6 février 2014 qu’a été divulgué la première saison de Bosch sur la plateforme Amazon, qui propose les mêmes services que Netflix.

L’avantage de cette série est qu’elle a été réalisée en collaboration avec Michael Connelly, l’univers de ses romans a donc été respecté et permet au lecteur et spectateur de replonger au cœur des intrigues.

 

Dès le générique on retrouve une musique sur fond de Jazz, qui nous rappelle les nombreux artistes cités tout au long des romans. En effet, l’inspecteur Harry Bosch est un amoureux de jazz et de ces plus grands noms. Sans parler uniquement de musique, le générique nous permet de découvrir la ville de Los Angeles où se déroule l’intrigue. Une mise en scène graphique nous invite à nous plonger dans l’univers de Bosch et suscite dès les premières notes l'intérêt du spectateur.

Après 3 saisons, je suis toujours ravie de découvrir cette série. Bien qu’ayant lu les trois quart de ses romans je pourrais risquer d’être spoilée, mais ils ont fait le choix de remanier les intrigues. En effet chaque saison, composée de 10 épisodes, met en scène 3 romans de Connelly, et les coupables et intrigues ne sont pas toujours les mêmes que dans ses romans. On est invité à repenser l’histoire, à la voir sous un nouvel angle et il me semble que ce choix est judicieux car il permet d’éviter le sentiment de déception que connaît chaque lecteur devant l’adaptation cinématographique d’un livre.

Yona Autin

Yona Autin

Passionnée par le monde qui nous entoure, j’ai décidé de partir à la découverte de ce dernier. La mangue étant probablement le fruit que j’ai le plus ingurgité ces dernières années je ne me vois plus passer plus de deux semaines sans cette dernière. Côté séries télé ? C’est tous les jours et j’ai beaucoup de mal à concevoir une bonne semaine sans avoir vu un bon épisode (voire même plusieurs en fait). Je rejoins donc l’équipe de Fruits qu’on fit pour vous apporter ma critique sur les séries télévisées qui font ou ont fait mon quotidien, en espérant vous donner envie de découvrir ces dernières ? Bisous fruités !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Pourquoi j'ai aimé ?

Depuis toujours j’aime lire, mais mon type de lecture est surtout centré sur les romans policiers.  Je suis une grande fan de Michael Connelly qui est pour moi un maître incontesté dans son domaine.

Quelques réalisateurs se sont laissé tenter à une adaptation filmique de ses récits, comme notamment Clint Eastwood en 2002 avec Créance de Sang. N’ayant pas pris le temps de le voir, car je préfère toujours les séries aux films, je ne me permettrais pas de critiquer le film, mais nombreux sont ceux qui ont trouvé que l’adaptation ne reprenait pas l’univers de Connelly.

J’attendais donc depuis longtemps une adaptation des romans de Connelly mettant en scène son détective fétiche, l’Inspecteur Harry Bosch. C’est le 6 février 2014 qu’a été divulgué la première saison de Bosch sur la plateforme Amazon, qui propose les mêmes services que Netflix.

L’avantage de cette série est qu’elle a été réalisée en collaboration avec Michael Connelly, l’univers de ses romans a donc été respecté et permet au lecteur et spectateur de replonger au cœur des intrigues.

 

Dès le générique on retrouve une musique sur fond de Jazz, qui nous rappelle les nombreux artistes cités tout au long des romans. En effet, l’inspecteur Harry Bosch est un amoureux de jazz et de ces plus grands noms. Sans parler uniquement de musique, le générique nous permet de découvrir la ville de Los Angeles où se déroule l’intrigue. Une mise en scène graphique nous invite à nous plonger dans l’univers de Bosch et suscite dès les premières notes l'intérêt du spectateur.

Après 3 saisons, je suis toujours ravie de découvrir cette série. Bien qu’ayant lu les trois quart de ses romans je pourrais risquer d’être spoilée, mais ils ont fait le choix de remanier les intrigues. En effet chaque saison, composée de 10 épisodes, met en scène 3 romans de Connelly, et les coupables et intrigues ne sont pas toujours les mêmes que dans ses romans. On est invité à repenser l’histoire, à la voir sous un nouvel angle et il me semble que ce choix est judicieux car il permet d’éviter le sentiment de déception que connaît chaque lecteur devant l’adaptation cinématographique d’un livre.

Yona Autin

Yona Autin

Passionnée par le monde qui nous entoure, j’ai décidé de partir à la découverte de ce dernier. La mangue étant probablement le fruit que j’ai le plus ingurgité ces dernières années je ne me vois plus passer plus de deux semaines sans cette dernière. Côté séries télé ? C’est tous les jours et j’ai beaucoup de mal à concevoir une bonne semaine sans avoir vu un bon épisode (voire même plusieurs en fait). Je rejoins donc l’équipe de Fruits qu’on fit pour vous apporter ma critique sur les séries télévisées qui font ou ont fait mon quotidien, en espérant vous donner envie de découvrir ces dernières ? Bisous fruités !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Nos derniers articles

Pas encore rassasiés ?

Bosch : une adaptation réussie des romans de Connelly pour 3 saisons pleine d'action !

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Pourquoi j'ai aimé ?

Depuis toujours j’aime lire, mais mon type de lecture est surtout centré sur les romans policiers.  Je suis une grande fan de Michael Connelly qui est pour moi un maître incontesté dans son domaine.

Quelques réalisateurs se sont laissé tenter à une adaptation filmique de ses récits, comme notamment Clint Eastwood en 2002 avec Créance de Sang. N’ayant pas pris le temps de le voir, car je préfère toujours les séries aux films, je ne me permettrais pas de critiquer le film, mais nombreux sont ceux qui ont trouvé que l’adaptation ne reprenait pas l’univers de Connelly.

J’attendais donc depuis longtemps une adaptation des romans de Connelly mettant en scène son détective fétiche, l’Inspecteur Harry Bosch. C’est le 6 février 2014 qu’a été divulgué la première saison de Bosch sur la plateforme Amazon, qui propose les mêmes services que Netflix.

L’avantage de cette série est qu’elle a été réalisée en collaboration avec Michael Connelly, l’univers de ses romans a donc été respecté et permet au lecteur et spectateur de replonger au cœur des intrigues.

 

Dès le générique on retrouve une musique sur fond de Jazz, qui nous rappelle les nombreux artistes cités tout au long des romans. En effet, l’inspecteur Harry Bosch est un amoureux de jazz et de ces plus grands noms. Sans parler uniquement de musique, le générique nous permet de découvrir la ville de Los Angeles où se déroule l’intrigue. Une mise en scène graphique nous invite à nous plonger dans l’univers de Bosch et suscite dès les premières notes l'intérêt du spectateur.

Après 3 saisons, je suis toujours ravie de découvrir cette série. Bien qu’ayant lu les trois quart de ses romans je pourrais risquer d’être spoilée, mais ils ont fait le choix de remanier les intrigues. En effet chaque saison, composée de 10 épisodes, met en scène 3 romans de Connelly, et les coupables et intrigues ne sont pas toujours les mêmes que dans ses romans. On est invité à repenser l’histoire, à la voir sous un nouvel angle et il me semble que ce choix est judicieux car il permet d’éviter le sentiment de déception que connaît chaque lecteur devant l’adaptation cinématographique d’un livre.

Yona Autin

Yona Autin

Passionnée par le monde qui nous entoure, j’ai décidé de partir à la découverte de ce dernier. La mangue étant probablement le fruit que j’ai le plus ingurgité ces dernières années je ne me vois plus passer plus de deux semaines sans cette dernière. Côté séries télé ? C’est tous les jours et j’ai beaucoup de mal à concevoir une bonne semaine sans avoir vu un bon épisode (voire même plusieurs en fait). Je rejoins donc l’équipe de Fruits qu’on fit pour vous apporter ma critique sur les séries télévisées qui font ou ont fait mon quotidien, en espérant vous donner envie de découvrir ces dernières ? Bisous fruités !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Pourquoi j'ai aimé ?

Depuis toujours j’aime lire, mais mon type de lecture est surtout centré sur les romans policiers.  Je suis une grande fan de Michael Connelly qui est pour moi un maître incontesté dans son domaine.

Quelques réalisateurs se sont laissé tenter à une adaptation filmique de ses récits, comme notamment Clint Eastwood en 2002 avec Créance de Sang. N’ayant pas pris le temps de le voir, car je préfère toujours les séries aux films, je ne me permettrais pas de critiquer le film, mais nombreux sont ceux qui ont trouvé que l’adaptation ne reprenait pas l’univers de Connelly.

J’attendais donc depuis longtemps une adaptation des romans de Connelly mettant en scène son détective fétiche, l’Inspecteur Harry Bosch. C’est le 6 février 2014 qu’a été divulgué la première saison de Bosch sur la plateforme Amazon, qui propose les mêmes services que Netflix.

L’avantage de cette série est qu’elle a été réalisée en collaboration avec Michael Connelly, l’univers de ses romans a donc été respecté et permet au lecteur et spectateur de replonger au cœur des intrigues.

 

Dès le générique on retrouve une musique sur fond de Jazz, qui nous rappelle les nombreux artistes cités tout au long des romans. En effet, l’inspecteur Harry Bosch est un amoureux de jazz et de ces plus grands noms. Sans parler uniquement de musique, le générique nous permet de découvrir la ville de Los Angeles où se déroule l’intrigue. Une mise en scène graphique nous invite à nous plonger dans l’univers de Bosch et suscite dès les premières notes l'intérêt du spectateur.

Après 3 saisons, je suis toujours ravie de découvrir cette série. Bien qu’ayant lu les trois quart de ses romans je pourrais risquer d’être spoilée, mais ils ont fait le choix de remanier les intrigues. En effet chaque saison, composée de 10 épisodes, met en scène 3 romans de Connelly, et les coupables et intrigues ne sont pas toujours les mêmes que dans ses romans. On est invité à repenser l’histoire, à la voir sous un nouvel angle et il me semble que ce choix est judicieux car il permet d’éviter le sentiment de déception que connaît chaque lecteur devant l’adaptation cinématographique d’un livre.

Yona Autin

Yona Autin

Passionnée par le monde qui nous entoure, j’ai décidé de partir à la découverte de ce dernier. La mangue étant probablement le fruit que j’ai le plus ingurgité ces dernières années je ne me vois plus passer plus de deux semaines sans cette dernière. Côté séries télé ? C’est tous les jours et j’ai beaucoup de mal à concevoir une bonne semaine sans avoir vu un bon épisode (voire même plusieurs en fait). Je rejoins donc l’équipe de Fruits qu’on fit pour vous apporter ma critique sur les séries télévisées qui font ou ont fait mon quotidien, en espérant vous donner envie de découvrir ces dernières ? Bisous fruités !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Nos derniers articles

Pas encore rassasiés ?