fbpx

Synopsis de Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

La découverte

Autant je suis fan des Disney et des Pixar, autant l’annonce de ce dernier film Coco, dans le milieu Mexicain et du jour des morts, le Día de los Muerto me tentait pas du tout.

Je pense que j’en avais eu une overdose avec les précédents Halloween ou tout le monde se faisait le maquillage des squelettes sans même trop savoir ce que c’était, ou le film La Légende de Manolo qui ne m’avait pas tenté non plus. De plus, restropectivement je ne trouve pas que la bande annonce de Coco lui rendait hommage.

 

C’est prise de l’ambiance et de la magie de Noël que finalement je me rend au cinéma, poussée par mes copines pour une séance girly.

Mon avis

J’ETAIS PAS PRÊTE !

 

Ah non je n’étais pas prête à me laisser porter autant par la musique, par l’ambiance chaleureuse de la vie mexicaine, d’éprouver autant de compassion pour Miguel le petit héros de l’histoire, de rire autant que de pleurer.

Le scénario ? Une merveille qui va jouer avec vos émotions comme un chaton avec une pelote de laine. Trop en dévoiler serait spoiler, alors je vais vous demander de me faire confiance.

Coco aborde plein de sujet important pour les enfants, la définition de la justice, la rébellion, le respect, les concessions, l’importance de la famille, la tolérance et l’amour. La bonne nouvelle c’est la même lecture est possible pour les adultes. Tout ceci réunis dans des images colorés, des tons chauds qui réchaufferont votre petit cœur en hiver. Les images sont à couper le souffle et l’imaginaire est plutôt développé dans le monde des morts, digne d’un Burton qui rend la mort joyeuse.

Tout est bien dosé dans le film et c’est là ou la bande annonce ne fait pas son travail. Il y a beaucoup d’humour, ni trop ni pas assez, j’ai réellement éclaté de rire à certains moments. Il y a du suspense, des surprises et beaucoup d’émotion sans jamais tomber dans le trop.

 

Conclusion

Coco est un merveilleux Pixar, personnellement je l’ai même préféré à Vice Versa, c’est dire !

Il ravira toutes les générations car chacune d’entre elle peut se retrouver quelque part dans le film, il y a un message pour chacun, à différents degrés de lecture.

La musique et l’ambiance festive vous feront remuer votre popotin sur votre siège, mais pour les plus sensibles d’entre vous, préparez quelques mouchoirs dans votre poche on ne sait jamais…

Genre

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

La découverte

Autant je suis fan des Disney et des Pixar, autant l'annonce de ce dernier film Coco, dans le milieu Mexicain et du jour des morts, le Día de los Muerto me tentait pas du tout.

Je pense que j'en avais eu une overdose avec les précédents Halloween ou tout le monde se faisait le maquillage des squelettes sans même trop savoir ce que c'était, ou le film La Légende de Manolo qui ne m'avait pas tenté non plus. De plus, restropectivement je ne trouve pas que la bande annonce de Coco lui rendait hommage.

 

C'est prise de l'ambiance et de la magie de Noël que finalement je me rend au cinéma, poussée par mes copines pour une séance girly.

Mon avis

J'ETAIS PAS PRÊTE !

 

Ah non je n'étais pas prête à me laisser porter autant par la musique, par l'ambiance chaleureuse de la vie mexicaine, d'éprouver autant de compassion pour Miguel le petit héros de l'histoire, de rire autant que de pleurer.

Le scénario ? Une merveille qui va jouer avec vos émotions comme un chaton avec une pelote de laine. Trop en dévoiler serait spoiler, alors je vais vous demander de me faire confiance.

Coco aborde plein de sujet important pour les enfants, la définition de la justice, la rébellion, le respect, les concessions, l'importance de la famille, la tolérance et l'amour. La bonne nouvelle c'est la même lecture est possible pour les adultes. Tout ceci réunis dans des images colorés, des tons chauds qui réchaufferont votre petit cœur en hiver. Les images sont à couper le souffle et l'imaginaire est plutôt développé dans le monde des morts, digne d'un Burton qui rend la mort joyeuse.

Tout est bien dosé dans le film et c'est là ou la bande annonce ne fait pas son travail. Il y a beaucoup d'humour, ni trop ni pas assez, j'ai réellement éclaté de rire à certains moments. Il y a du suspense, des surprises et beaucoup d'émotion sans jamais tomber dans le trop.

 

Conclusion

Coco est un merveilleux Pixar, personnellement je l'ai même préféré à Vice Versa, c'est dire !

Il ravira toutes les générations car chacune d'entre elle peut se retrouver quelque part dans le film, il y a un message pour chacun, à différents degrés de lecture.

La musique et l'ambiance festive vous feront remuer votre popotin sur votre siège, mais pour les plus sensibles d'entre vous, préparez quelques mouchoirs dans votre poche on ne sait jamais...

Delphine

Delphine

J'aime le Métal et les Licornes. Les romances à l’eau de rose et les zombies purulents. Les personnages niais emplis de clichés et ceux qui sont trop badass et défoncent tout. Alors si toi aussi tu es un paradoxe, aussi mignonne et acide qu’une framboise, viens lire mes critiques sur le blog !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

La découverte

Autant je suis fan des Disney et des Pixar, autant l'annonce de ce dernier film Coco, dans le milieu Mexicain et du jour des morts, le Día de los Muerto me tentait pas du tout.

Je pense que j'en avais eu une overdose avec les précédents Halloween ou tout le monde se faisait le maquillage des squelettes sans même trop savoir ce que c'était, ou le film La Légende de Manolo qui ne m'avait pas tenté non plus. De plus, restropectivement je ne trouve pas que la bande annonce de Coco lui rendait hommage.

 

C'est prise de l'ambiance et de la magie de Noël que finalement je me rend au cinéma, poussée par mes copines pour une séance girly.

Mon avis

J'ETAIS PAS PRÊTE !

 

Ah non je n'étais pas prête à me laisser porter autant par la musique, par l'ambiance chaleureuse de la vie mexicaine, d'éprouver autant de compassion pour Miguel le petit héros de l'histoire, de rire autant que de pleurer.

Le scénario ? Une merveille qui va jouer avec vos émotions comme un chaton avec une pelote de laine. Trop en dévoiler serait spoiler, alors je vais vous demander de me faire confiance.

Coco aborde plein de sujet important pour les enfants, la définition de la justice, la rébellion, le respect, les concessions, l'importance de la famille, la tolérance et l'amour. La bonne nouvelle c'est la même lecture est possible pour les adultes. Tout ceci réunis dans des images colorés, des tons chauds qui réchaufferont votre petit cœur en hiver. Les images sont à couper le souffle et l'imaginaire est plutôt développé dans le monde des morts, digne d'un Burton qui rend la mort joyeuse.

Tout est bien dosé dans le film et c'est là ou la bande annonce ne fait pas son travail. Il y a beaucoup d'humour, ni trop ni pas assez, j'ai réellement éclaté de rire à certains moments. Il y a du suspense, des surprises et beaucoup d'émotion sans jamais tomber dans le trop.

 

Conclusion

Coco est un merveilleux Pixar, personnellement je l'ai même préféré à Vice Versa, c'est dire !

Il ravira toutes les générations car chacune d'entre elle peut se retrouver quelque part dans le film, il y a un message pour chacun, à différents degrés de lecture.

La musique et l'ambiance festive vous feront remuer votre popotin sur votre siège, mais pour les plus sensibles d'entre vous, préparez quelques mouchoirs dans votre poche on ne sait jamais...

Delphine

Delphine

J'aime le Métal et les Licornes. Les romances à l’eau de rose et les zombies purulents. Les personnages niais emplis de clichés et ceux qui sont trop badass et défoncent tout. Alors si toi aussi tu es un paradoxe, aussi mignonne et acide qu’une framboise, viens lire mes critiques sur le blog !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Genre

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

La découverte

Autant je suis fan des Disney et des Pixar, autant l'annonce de ce dernier film Coco, dans le milieu Mexicain et du jour des morts, le Día de los Muerto me tentait pas du tout.

Je pense que j'en avais eu une overdose avec les précédents Halloween ou tout le monde se faisait le maquillage des squelettes sans même trop savoir ce que c'était, ou le film La Légende de Manolo qui ne m'avait pas tenté non plus. De plus, restropectivement je ne trouve pas que la bande annonce de Coco lui rendait hommage.

 

C'est prise de l'ambiance et de la magie de Noël que finalement je me rend au cinéma, poussée par mes copines pour une séance girly.

Mon avis

J'ETAIS PAS PRÊTE !

 

Ah non je n'étais pas prête à me laisser porter autant par la musique, par l'ambiance chaleureuse de la vie mexicaine, d'éprouver autant de compassion pour Miguel le petit héros de l'histoire, de rire autant que de pleurer.

Le scénario ? Une merveille qui va jouer avec vos émotions comme un chaton avec une pelote de laine. Trop en dévoiler serait spoiler, alors je vais vous demander de me faire confiance.

Coco aborde plein de sujet important pour les enfants, la définition de la justice, la rébellion, le respect, les concessions, l'importance de la famille, la tolérance et l'amour. La bonne nouvelle c'est la même lecture est possible pour les adultes. Tout ceci réunis dans des images colorés, des tons chauds qui réchaufferont votre petit cœur en hiver. Les images sont à couper le souffle et l'imaginaire est plutôt développé dans le monde des morts, digne d'un Burton qui rend la mort joyeuse.

Tout est bien dosé dans le film et c'est là ou la bande annonce ne fait pas son travail. Il y a beaucoup d'humour, ni trop ni pas assez, j'ai réellement éclaté de rire à certains moments. Il y a du suspense, des surprises et beaucoup d'émotion sans jamais tomber dans le trop.

 

Conclusion

Coco est un merveilleux Pixar, personnellement je l'ai même préféré à Vice Versa, c'est dire !

Il ravira toutes les générations car chacune d'entre elle peut se retrouver quelque part dans le film, il y a un message pour chacun, à différents degrés de lecture.

La musique et l'ambiance festive vous feront remuer votre popotin sur votre siège, mais pour les plus sensibles d'entre vous, préparez quelques mouchoirs dans votre poche on ne sait jamais...

Delphine

Delphine

J'aime le Métal et les Licornes. Les romances à l’eau de rose et les zombies purulents. Les personnages niais emplis de clichés et ceux qui sont trop badass et défoncent tout. Alors si toi aussi tu es un paradoxe, aussi mignonne et acide qu’une framboise, viens lire mes critiques sur le blog !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

La découverte

Autant je suis fan des Disney et des Pixar, autant l'annonce de ce dernier film Coco, dans le milieu Mexicain et du jour des morts, le Día de los Muerto me tentait pas du tout.

Je pense que j'en avais eu une overdose avec les précédents Halloween ou tout le monde se faisait le maquillage des squelettes sans même trop savoir ce que c'était, ou le film La Légende de Manolo qui ne m'avait pas tenté non plus. De plus, restropectivement je ne trouve pas que la bande annonce de Coco lui rendait hommage.

 

C'est prise de l'ambiance et de la magie de Noël que finalement je me rend au cinéma, poussée par mes copines pour une séance girly.

Mon avis

J'ETAIS PAS PRÊTE !

 

Ah non je n'étais pas prête à me laisser porter autant par la musique, par l'ambiance chaleureuse de la vie mexicaine, d'éprouver autant de compassion pour Miguel le petit héros de l'histoire, de rire autant que de pleurer.

Le scénario ? Une merveille qui va jouer avec vos émotions comme un chaton avec une pelote de laine. Trop en dévoiler serait spoiler, alors je vais vous demander de me faire confiance.

Coco aborde plein de sujet important pour les enfants, la définition de la justice, la rébellion, le respect, les concessions, l'importance de la famille, la tolérance et l'amour. La bonne nouvelle c'est la même lecture est possible pour les adultes. Tout ceci réunis dans des images colorés, des tons chauds qui réchaufferont votre petit cœur en hiver. Les images sont à couper le souffle et l'imaginaire est plutôt développé dans le monde des morts, digne d'un Burton qui rend la mort joyeuse.

Tout est bien dosé dans le film et c'est là ou la bande annonce ne fait pas son travail. Il y a beaucoup d'humour, ni trop ni pas assez, j'ai réellement éclaté de rire à certains moments. Il y a du suspense, des surprises et beaucoup d'émotion sans jamais tomber dans le trop.

 

Conclusion

Coco est un merveilleux Pixar, personnellement je l'ai même préféré à Vice Versa, c'est dire !

Il ravira toutes les générations car chacune d'entre elle peut se retrouver quelque part dans le film, il y a un message pour chacun, à différents degrés de lecture.

La musique et l'ambiance festive vous feront remuer votre popotin sur votre siège, mais pour les plus sensibles d'entre vous, préparez quelques mouchoirs dans votre poche on ne sait jamais...

Delphine

Delphine

J'aime le Métal et les Licornes. Les romances à l’eau de rose et les zombies purulents. Les personnages niais emplis de clichés et ceux qui sont trop badass et défoncent tout. Alors si toi aussi tu es un paradoxe, aussi mignonne et acide qu’une framboise, viens lire mes critiques sur le blog !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?