Synopsis de The Neon Demon
Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d’autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Les critiques fusent sur ce film de Nicolas Winding Refn. Hué à Cannes, le réalisateur est sujet à de grands débats, et chez Fruits qu’on fit aussi. On vous parle de ce que l’on a ressenti, en ne spoilant aucun détail… pour que vous vous fassiez votre propre avis !

La critique de Paul, Avis négatif

En sortant de séance, je n’avais qu’une seule certitude, je venais de voir un clip, magnifique visuellement parlant ; du reste…mouaif…

Et c’est à mon sens le problème principal de ce film : c’est une œuvre creuse dans une très belle enveloppe. Le scénario de base est sans originalité, en dehors de son dénouement, les personnages ne sont pas ou très peu travaillés, et la bande originale répétitive.

Dans l’ensemble, j’aime plutôt bien ce que j’ai déjà vu de Nicolas Winding Refn, mais là … Un mélange de construction académique et de film psychédélique qui ne fonctionne pas du tout, des scènes qui s’intercalent dans l’histoire sans aucune signification et qui n’apportent rien au scénario.

Et l’histoire de fond est ennuyante au possible, malgré un sursaut d’originalité sur la fin ; et évidement, Winding Refn oblige, les dernières scènes sont d’un glauque ! Elles arrivent de façon très violente, et sans réelle justification dans leurs proportions par rapport aux événements précédents.

Bref, pour moi c’est un non, si on m’offre un carton vide, enveloppé dans le plus beau papier cadeau du monde, je vais rester sur ma faim, et c’est exactement de cette façon que je perçois The Neon Demon.

the neon demon critique d'un film what the fuck

Copyright The jokers, Elle Fanning, The Neon Demon

La critique de Josepha, avis positif

Lorsqu’un film commence, je me questionne sur les émotions que je vais ressentir. Comme une enfant qui trépigne, j’ai hâte de découvrir ce que le film va me transmettre, comme s’il pouvait changer ma vie.

Pendant le générique de début de The Neon Demon, j’ai imaginé ressentir de l’angoisse, de l’appréhension et des palpitements comme lorsque l’on rentre dans un club Parisien. J’ai ressenti bien plus que ça.

Avez-vous déjà eu envie de vomir pendant un film ? Je veux dire, ressenti une boule dans la gorge de façon si forte que ça vous retourne l’estomac ? Voilà ma sensation devant The Neon Demon.

Pour moi, le cinéma est fait pour ressentir des choses, autant au niveau des sentiments que des sensations physiques. Un film doit toucher le spectateur pour être bon. On doit sortir de la salle un peu changé.

Dans ce sens, The Neon Demon est une réussite. Peu de dialogue (à quoi bon réécrire des échanges déjà-vus et entendus ?), mise en scène outrancière, bande-son omniprésente… Un chef d’oeuvre serait exagéré, mais The Neon Demon fait partie des films qui ont cette sublime capacité : nous déranger violemment.

Réalisation

Tête d'affiche

Année de sortie

Synopsis de The Neon Demon
Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d'autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Les critiques fusent sur ce film de Nicolas Winding Refn. Hué à Cannes, le réalisateur est sujet à de grands débats, et chez Fruits qu'on fit aussi. On vous parle de ce que l'on a ressenti, en ne spoilant aucun détail... pour que vous vous fassiez votre propre avis !

La critique de Paul, Avis négatif

En sortant de séance, je n'avais qu'une seule certitude, je venais de voir un clip, magnifique visuellement parlant ; du reste...mouaif...

Et c'est à mon sens le problème principal de ce film : c'est une œuvre creuse dans une très belle enveloppe. Le scénario de base est sans originalité, en dehors de son dénouement, les personnages ne sont pas ou très peu travaillés, et la bande originale répétitive.

Dans l'ensemble, j'aime plutôt bien ce que j'ai déjà vu de Nicolas Winding Refn, mais là ... Un mélange de construction académique et de film psychédélique qui ne fonctionne pas du tout, des scènes qui s’intercalent dans l'histoire sans aucune signification et qui n'apportent rien au scénario.

Et l'histoire de fond est ennuyante au possible, malgré un sursaut d'originalité sur la fin ; et évidement, Winding Refn oblige, les dernières scènes sont d'un glauque ! Elles arrivent de façon très violente, et sans réelle justification dans leurs proportions par rapport aux événements précédents.

Bref, pour moi c'est un non, si on m'offre un carton vide, enveloppé dans le plus beau papier cadeau du monde, je vais rester sur ma faim, et c'est exactement de cette façon que je perçois The Neon Demon.

the neon demon critique d'un film what the fuck

Copyright The jokers, Elle Fanning, The Neon Demon

La critique de Josepha, avis positif

Lorsqu'un film commence, je me questionne sur les émotions que je vais ressentir. Comme une enfant qui trépigne, j'ai hâte de découvrir ce que le film va me transmettre, comme s'il pouvait changer ma vie.

Pendant le générique de début de The Neon Demon, j'ai imaginé ressentir de l'angoisse, de l'appréhension et des palpitements comme lorsque l'on rentre dans un club Parisien. J'ai ressenti bien plus que ça.

Avez-vous déjà eu envie de vomir pendant un film ? Je veux dire, ressenti une boule dans la gorge de façon si forte que ça vous retourne l'estomac ? Voilà ma sensation devant The Neon Demon.

Pour moi, le cinéma est fait pour ressentir des choses, autant au niveau des sentiments que des sensations physiques. Un film doit toucher le spectateur pour être bon. On doit sortir de la salle un peu changé.

Dans ce sens, The Neon Demon est une réussite. Peu de dialogue (à quoi bon réécrire des échanges déjà-vus et entendus ?), mise en scène outrancière, bande-son omniprésente... Un chef d'oeuvre serait exagéré, mais The Neon Demon fait partie des films qui ont cette sublime capacité : nous déranger violemment.

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de The Neon Demon
Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d'autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Les critiques fusent sur ce film de Nicolas Winding Refn. Hué à Cannes, le réalisateur est sujet à de grands débats, et chez Fruits qu'on fit aussi. On vous parle de ce que l'on a ressenti, en ne spoilant aucun détail... pour que vous vous fassiez votre propre avis !

La critique de Paul, Avis négatif

En sortant de séance, je n'avais qu'une seule certitude, je venais de voir un clip, magnifique visuellement parlant ; du reste...mouaif...

Et c'est à mon sens le problème principal de ce film : c'est une œuvre creuse dans une très belle enveloppe. Le scénario de base est sans originalité, en dehors de son dénouement, les personnages ne sont pas ou très peu travaillés, et la bande originale répétitive.

Dans l'ensemble, j'aime plutôt bien ce que j'ai déjà vu de Nicolas Winding Refn, mais là ... Un mélange de construction académique et de film psychédélique qui ne fonctionne pas du tout, des scènes qui s’intercalent dans l'histoire sans aucune signification et qui n'apportent rien au scénario.

Et l'histoire de fond est ennuyante au possible, malgré un sursaut d'originalité sur la fin ; et évidement, Winding Refn oblige, les dernières scènes sont d'un glauque ! Elles arrivent de façon très violente, et sans réelle justification dans leurs proportions par rapport aux événements précédents.

Bref, pour moi c'est un non, si on m'offre un carton vide, enveloppé dans le plus beau papier cadeau du monde, je vais rester sur ma faim, et c'est exactement de cette façon que je perçois The Neon Demon.

the neon demon critique d'un film what the fuck

Copyright The jokers, Elle Fanning, The Neon Demon

La critique de Josepha, avis positif

Lorsqu'un film commence, je me questionne sur les émotions que je vais ressentir. Comme une enfant qui trépigne, j'ai hâte de découvrir ce que le film va me transmettre, comme s'il pouvait changer ma vie.

Pendant le générique de début de The Neon Demon, j'ai imaginé ressentir de l'angoisse, de l'appréhension et des palpitements comme lorsque l'on rentre dans un club Parisien. J'ai ressenti bien plus que ça.

Avez-vous déjà eu envie de vomir pendant un film ? Je veux dire, ressenti une boule dans la gorge de façon si forte que ça vous retourne l'estomac ? Voilà ma sensation devant The Neon Demon.

Pour moi, le cinéma est fait pour ressentir des choses, autant au niveau des sentiments que des sensations physiques. Un film doit toucher le spectateur pour être bon. On doit sortir de la salle un peu changé.

Dans ce sens, The Neon Demon est une réussite. Peu de dialogue (à quoi bon réécrire des échanges déjà-vus et entendus ?), mise en scène outrancière, bande-son omniprésente... Un chef d'oeuvre serait exagéré, mais The Neon Demon fait partie des films qui ont cette sublime capacité : nous déranger violemment.

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Réalisation

Tête d'affiche

Année de sortie

Synopsis de The Neon Demon
Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d'autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Les critiques fusent sur ce film de Nicolas Winding Refn. Hué à Cannes, le réalisateur est sujet à de grands débats, et chez Fruits qu'on fit aussi. On vous parle de ce que l'on a ressenti, en ne spoilant aucun détail... pour que vous vous fassiez votre propre avis !

La critique de Paul, Avis négatif

En sortant de séance, je n'avais qu'une seule certitude, je venais de voir un clip, magnifique visuellement parlant ; du reste...mouaif...

Et c'est à mon sens le problème principal de ce film : c'est une œuvre creuse dans une très belle enveloppe. Le scénario de base est sans originalité, en dehors de son dénouement, les personnages ne sont pas ou très peu travaillés, et la bande originale répétitive.

Dans l'ensemble, j'aime plutôt bien ce que j'ai déjà vu de Nicolas Winding Refn, mais là ... Un mélange de construction académique et de film psychédélique qui ne fonctionne pas du tout, des scènes qui s’intercalent dans l'histoire sans aucune signification et qui n'apportent rien au scénario.

Et l'histoire de fond est ennuyante au possible, malgré un sursaut d'originalité sur la fin ; et évidement, Winding Refn oblige, les dernières scènes sont d'un glauque ! Elles arrivent de façon très violente, et sans réelle justification dans leurs proportions par rapport aux événements précédents.

Bref, pour moi c'est un non, si on m'offre un carton vide, enveloppé dans le plus beau papier cadeau du monde, je vais rester sur ma faim, et c'est exactement de cette façon que je perçois The Neon Demon.

the neon demon critique d'un film what the fuck

Copyright The jokers, Elle Fanning, The Neon Demon

La critique de Josepha, avis positif

Lorsqu'un film commence, je me questionne sur les émotions que je vais ressentir. Comme une enfant qui trépigne, j'ai hâte de découvrir ce que le film va me transmettre, comme s'il pouvait changer ma vie.

Pendant le générique de début de The Neon Demon, j'ai imaginé ressentir de l'angoisse, de l'appréhension et des palpitements comme lorsque l'on rentre dans un club Parisien. J'ai ressenti bien plus que ça.

Avez-vous déjà eu envie de vomir pendant un film ? Je veux dire, ressenti une boule dans la gorge de façon si forte que ça vous retourne l'estomac ? Voilà ma sensation devant The Neon Demon.

Pour moi, le cinéma est fait pour ressentir des choses, autant au niveau des sentiments que des sensations physiques. Un film doit toucher le spectateur pour être bon. On doit sortir de la salle un peu changé.

Dans ce sens, The Neon Demon est une réussite. Peu de dialogue (à quoi bon réécrire des échanges déjà-vus et entendus ?), mise en scène outrancière, bande-son omniprésente... Un chef d'oeuvre serait exagéré, mais The Neon Demon fait partie des films qui ont cette sublime capacité : nous déranger violemment.

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de The Neon Demon
Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d'autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Les critiques fusent sur ce film de Nicolas Winding Refn. Hué à Cannes, le réalisateur est sujet à de grands débats, et chez Fruits qu'on fit aussi. On vous parle de ce que l'on a ressenti, en ne spoilant aucun détail... pour que vous vous fassiez votre propre avis !

La critique de Paul, Avis négatif

En sortant de séance, je n'avais qu'une seule certitude, je venais de voir un clip, magnifique visuellement parlant ; du reste...mouaif...

Et c'est à mon sens le problème principal de ce film : c'est une œuvre creuse dans une très belle enveloppe. Le scénario de base est sans originalité, en dehors de son dénouement, les personnages ne sont pas ou très peu travaillés, et la bande originale répétitive.

Dans l'ensemble, j'aime plutôt bien ce que j'ai déjà vu de Nicolas Winding Refn, mais là ... Un mélange de construction académique et de film psychédélique qui ne fonctionne pas du tout, des scènes qui s’intercalent dans l'histoire sans aucune signification et qui n'apportent rien au scénario.

Et l'histoire de fond est ennuyante au possible, malgré un sursaut d'originalité sur la fin ; et évidement, Winding Refn oblige, les dernières scènes sont d'un glauque ! Elles arrivent de façon très violente, et sans réelle justification dans leurs proportions par rapport aux événements précédents.

Bref, pour moi c'est un non, si on m'offre un carton vide, enveloppé dans le plus beau papier cadeau du monde, je vais rester sur ma faim, et c'est exactement de cette façon que je perçois The Neon Demon.

the neon demon critique d'un film what the fuck

Copyright The jokers, Elle Fanning, The Neon Demon

La critique de Josepha, avis positif

Lorsqu'un film commence, je me questionne sur les émotions que je vais ressentir. Comme une enfant qui trépigne, j'ai hâte de découvrir ce que le film va me transmettre, comme s'il pouvait changer ma vie.

Pendant le générique de début de The Neon Demon, j'ai imaginé ressentir de l'angoisse, de l'appréhension et des palpitements comme lorsque l'on rentre dans un club Parisien. J'ai ressenti bien plus que ça.

Avez-vous déjà eu envie de vomir pendant un film ? Je veux dire, ressenti une boule dans la gorge de façon si forte que ça vous retourne l'estomac ? Voilà ma sensation devant The Neon Demon.

Pour moi, le cinéma est fait pour ressentir des choses, autant au niveau des sentiments que des sensations physiques. Un film doit toucher le spectateur pour être bon. On doit sortir de la salle un peu changé.

Dans ce sens, The Neon Demon est une réussite. Peu de dialogue (à quoi bon réécrire des échanges déjà-vus et entendus ?), mise en scène outrancière, bande-son omniprésente... Un chef d'oeuvre serait exagéré, mais The Neon Demon fait partie des films qui ont cette sublime capacité : nous déranger violemment.

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?