fbpx

Synopsis

Dans un monde où les sentiments sont considérés comme une maladie à éradiquer, Nia et Silas tombent éperdument amoureux. Pour survivre, ils devront cacher leur amour et résister ensemble.

Pourquoi c’est sympa… mais sans plus ?

Les deux têtes d’affiche, Kristen Stewart et Nicholas Hoult (on l’a découvert dans la série Skins), font la force du film. Ils jouent avec justesse. Mi-êtres émotionnels, mi-robots, ils évoluent dans ce monde de science-fiction avec stupeur et contenance… jusqu’à craquer. Le duo fonctionne mais il ne suffit pas à nous émouvoir.

Le scénario fait penser à The Lobster : nous sommes entre science-fiction et monde imaginaire avec des règles ahurissantes qui régissent le quotidien. On pourrait penser que cet univers est propice à une belle histoire, propice pour provoquer en nous des questions profondes sur les relations humaines, nos émotions etc… pourtant le film ne décolle pas ! Ce n’est pas aussi troublant que The Lobster, on tombe même dans la romance pure et dure, avec son lot de larmes et de déchirements. J’ai cru retrouver Kristen en Bella dans Twilight.

Heureusement, le film nous retient vers la fin avec un brin de suspens et un chute intéressante. Le mot final est optimiste : la seule chose à laquelle nous pouvons croire dans ce monde bancal, c’est l’amour !

 

Equals, on aurait pu frémir... mais non.

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Dans un monde où les sentiments sont considérés comme une maladie à éradiquer, Nia et Silas tombent éperdument amoureux. Pour survivre, ils devront cacher leur amour et résister ensemble.

Pourquoi c'est sympa... mais sans plus ?

Les deux têtes d'affiche, Kristen Stewart et Nicholas Hoult (on l'a découvert dans la série Skins), font la force du film. Ils jouent avec justesse. Mi-êtres émotionnels, mi-robots, ils évoluent dans ce monde de science-fiction avec stupeur et contenance... jusqu'à craquer. Le duo fonctionne mais il ne suffit pas à nous émouvoir.

Le scénario fait penser à The Lobster : nous sommes entre science-fiction et monde imaginaire avec des règles ahurissantes qui régissent le quotidien. On pourrait penser que cet univers est propice à une belle histoire, propice pour provoquer en nous des questions profondes sur les relations humaines, nos émotions etc... pourtant le film ne décolle pas ! Ce n'est pas aussi troublant que The Lobster, on tombe même dans la romance pure et dure, avec son lot de larmes et de déchirements. J'ai cru retrouver Kristen en Bella dans Twilight.

Heureusement, le film nous retient vers la fin avec un brin de suspens et un chute intéressante. Le mot final est optimiste : la seule chose à laquelle nous pouvons croire dans ce monde bancal, c'est l'amour !

 

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Dans un monde où les sentiments sont considérés comme une maladie à éradiquer, Nia et Silas tombent éperdument amoureux. Pour survivre, ils devront cacher leur amour et résister ensemble.

Pourquoi c'est sympa... mais sans plus ?

Les deux têtes d'affiche, Kristen Stewart et Nicholas Hoult (on l'a découvert dans la série Skins), font la force du film. Ils jouent avec justesse. Mi-êtres émotionnels, mi-robots, ils évoluent dans ce monde de science-fiction avec stupeur et contenance... jusqu'à craquer. Le duo fonctionne mais il ne suffit pas à nous émouvoir.

Le scénario fait penser à The Lobster : nous sommes entre science-fiction et monde imaginaire avec des règles ahurissantes qui régissent le quotidien. On pourrait penser que cet univers est propice à une belle histoire, propice pour provoquer en nous des questions profondes sur les relations humaines, nos émotions etc... pourtant le film ne décolle pas ! Ce n'est pas aussi troublant que The Lobster, on tombe même dans la romance pure et dure, avec son lot de larmes et de déchirements. J'ai cru retrouver Kristen en Bella dans Twilight.

Heureusement, le film nous retient vers la fin avec un brin de suspens et un chute intéressante. Le mot final est optimiste : la seule chose à laquelle nous pouvons croire dans ce monde bancal, c'est l'amour !

 

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Equals, on aurait pu frémir... mais non.

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Dans un monde où les sentiments sont considérés comme une maladie à éradiquer, Nia et Silas tombent éperdument amoureux. Pour survivre, ils devront cacher leur amour et résister ensemble.

Pourquoi c'est sympa... mais sans plus ?

Les deux têtes d'affiche, Kristen Stewart et Nicholas Hoult (on l'a découvert dans la série Skins), font la force du film. Ils jouent avec justesse. Mi-êtres émotionnels, mi-robots, ils évoluent dans ce monde de science-fiction avec stupeur et contenance... jusqu'à craquer. Le duo fonctionne mais il ne suffit pas à nous émouvoir.

Le scénario fait penser à The Lobster : nous sommes entre science-fiction et monde imaginaire avec des règles ahurissantes qui régissent le quotidien. On pourrait penser que cet univers est propice à une belle histoire, propice pour provoquer en nous des questions profondes sur les relations humaines, nos émotions etc... pourtant le film ne décolle pas ! Ce n'est pas aussi troublant que The Lobster, on tombe même dans la romance pure et dure, avec son lot de larmes et de déchirements. J'ai cru retrouver Kristen en Bella dans Twilight.

Heureusement, le film nous retient vers la fin avec un brin de suspens et un chute intéressante. Le mot final est optimiste : la seule chose à laquelle nous pouvons croire dans ce monde bancal, c'est l'amour !

 

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Dans un monde où les sentiments sont considérés comme une maladie à éradiquer, Nia et Silas tombent éperdument amoureux. Pour survivre, ils devront cacher leur amour et résister ensemble.

Pourquoi c'est sympa... mais sans plus ?

Les deux têtes d'affiche, Kristen Stewart et Nicholas Hoult (on l'a découvert dans la série Skins), font la force du film. Ils jouent avec justesse. Mi-êtres émotionnels, mi-robots, ils évoluent dans ce monde de science-fiction avec stupeur et contenance... jusqu'à craquer. Le duo fonctionne mais il ne suffit pas à nous émouvoir.

Le scénario fait penser à The Lobster : nous sommes entre science-fiction et monde imaginaire avec des règles ahurissantes qui régissent le quotidien. On pourrait penser que cet univers est propice à une belle histoire, propice pour provoquer en nous des questions profondes sur les relations humaines, nos émotions etc... pourtant le film ne décolle pas ! Ce n'est pas aussi troublant que The Lobster, on tombe même dans la romance pure et dure, avec son lot de larmes et de déchirements. J'ai cru retrouver Kristen en Bella dans Twilight.

Heureusement, le film nous retient vers la fin avec un brin de suspens et un chute intéressante. Le mot final est optimiste : la seule chose à laquelle nous pouvons croire dans ce monde bancal, c'est l'amour !

 

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?