fbpx

Dans les années 2000, Sophia Marlowe est une jeune adulte rebelle et fauchée. Très peu responsable, la jeune femme passe son temps à chercher des vêtements vintage et se fait régulièrement virer de ses boulots. Un soir, sur un coup de tête, elle décide de vendre l’une de ses vestes vintages sur le site de vente aux enchères eBay. La vente est un succès et Sophia décide de se lancer dans la personnalisation de vêtements vintages à vendre sur le site sous le nom de Nasty Gal.

Delphine la Framboise est déçue : une intrigue molle et lassante

Qui est Sophia, la Girlboss ?

La série Girlboss est un biopic. Très, très librement adapté de la sucess-woman Sophia Marlowe qui a fondé le site e-commerce Nasty Gal, un site iconique de la mode vintage.

La série m’intriguait beaucoup, et j’aime les séries un peu girly que je peux regarder seule, qui m’occupent quelques minutes le soir. Et dieu merci, Girlboss propose des épisodes de 20 minutes ! Qu’est ce que ça peut faire du bien ce genre de séries courtes, qui deviennent trop rares, autre que les sitcoms !

…mais je suis mitigée. La série est vraiment bien filmée, bien écrite, et les acteurs sont tops.

Par moment, la mise en scène est très originale. Je repense à cet épisode très particulier : Sophia dialogue sur un forum en ligne avec des passionnés de vêtement vintage, et ce forum est représenté comme une table ronde aux alcooliques anonymes ou comme un confessionnal. C’est original, bien fait et amusant !

Pourtant, je me lasse rapidement. Impossible de regarder la saison d’une traite comme j’aime tant le faire. Je regarde un épisode ou deux et j’en ai vite marre.

L’histoire n’est pas haletante et les épisodes pourraient presque être dissociés les uns des autres sans aucune conséquence sur l’intrigue.

Le personnage de Sophia fait partie des anti-héros, impolie, arrogante et facilement détestable. En tout cas, elle ne m’a touchée à aucun moment. Il lui arrive quelques malheurs ou rebondissements dans sa quête du succès et je n’ai pas pu m’empêcher de me dire « bah oui, tu l’as cherché meuf pourquoi tu te plains ? » Pour ma part, pas d’attachement à la belle Sophia. L’actrice Britt Robertson quant à elle a tout mon respect, elle joue vraiment bien, si bien pour jouer son personnage antipathique et trop sûre d’elle. Selon moi, c’est le gros point fort de la série !

C’est une série courte qui se laisse regarder si vous faite autre chose à côté. C’est drôle mais ça peut tomber rapidement dans le « trop » et le ridicule surtout du point de vue de Sophia. La série n’est pas renouvelée pour une saison 2, alors je dis « tant mieux » !

 

Copyright Netflix Stars Britt Robertson Serie Girlboss - Saison 1

Copyright Netflix
Britt Robertson dans la Série Girlboss – Saison 1

 

L’avis de Josepha la Mandarine : suivre les aventures d’une jeune entrepreneuse féministe, ça fait du bien !

GirlBoss, ce n’est pas la série trépidante et pleine de suspens que vous allez dévorer en une nuit jusqu’à la dernière seconde. C’est plutôt une série pour se détendre et faire le plein de vitamines après une sale journée. Vous êtes entrepreneuse ? Vous détestez les conventions et tout ce bull shit de la société qui vous dit qu’il faut se marier, avoir des enfants, signer un CDI pour faire un travail inintéressant 8h par jour ? Vous avez envie de vivre de votre passion et de monter votre boîte, alors que vous n’avez pas dépassé la trentaine ? Alors GirlBoss est fait pour vous.

Cette série crie tout haut ce que revendique la génération des millennials : ne plus se laisser avoir par toutes ces contraintes sociétales, et enfin vivre comme bon nous semble dans ce monde de fou. Alors oui, Sophia est complètement folle et ça fait plaisir à voir. On aimerait tous crier par la fenêtre, comme Sophia : « J’ai compris le sens de la vie, bande de b***** ! »

Avec humour et mise en scène électrique, la série GirlBoss tire le portrait de notre génération : impatients, ambitieux, naïfs et à côté de la plaque, optimistes, militants, mais aussi contradictoires, nous souhaitons changer le monde tout en restant dans notre canap.

Alors je suis d’accord avec Delphine sur certains points, (il est vrai que de nombreuses scènes voir épisodes sont inutiles), mais j’ai adoré GirlBoss car c’est une série qui enfin (!), montre la tornade qu’il peut y avoir dans la tête d’une jeune femme de 20 ans.

Et vous, qu’avez-vous pensé de la série, plutôt pour ou plutôt contre ? 😉

 

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Dans les années 2000, Sophia Marlowe est une jeune adulte rebelle et fauchée. Très peu responsable, la jeune femme passe son temps à chercher des vêtements vintage et se fait régulièrement virer de ses boulots. Un soir, sur un coup de tête, elle décide de vendre l'une de ses vestes vintages sur le site de vente aux enchères eBay. La vente est un succès et Sophia décide de se lancer dans la personnalisation de vêtements vintages à vendre sur le site sous le nom de Nasty Gal.

Delphine la Framboise est déçue : une intrigue molle et lassante

Qui est Sophia, la Girlboss ?

La série Girlboss est un biopic. Très, très librement adapté de la sucess-woman Sophia Marlowe qui a fondé le site e-commerce Nasty Gal, un site iconique de la mode vintage.

La série m'intriguait beaucoup, et j'aime les séries un peu girly que je peux regarder seule, qui m'occupent quelques minutes le soir. Et dieu merci, Girlboss propose des épisodes de 20 minutes ! Qu'est ce que ça peut faire du bien ce genre de séries courtes, qui deviennent trop rares, autre que les sitcoms !

...mais je suis mitigée. La série est vraiment bien filmée, bien écrite, et les acteurs sont tops.

Par moment, la mise en scène est très originale. Je repense à cet épisode très particulier : Sophia dialogue sur un forum en ligne avec des passionnés de vêtement vintage, et ce forum est représenté comme une table ronde aux alcooliques anonymes ou comme un confessionnal. C'est original, bien fait et amusant !

Pourtant, je me lasse rapidement. Impossible de regarder la saison d'une traite comme j'aime tant le faire. Je regarde un épisode ou deux et j'en ai vite marre.

L'histoire n'est pas haletante et les épisodes pourraient presque être dissociés les uns des autres sans aucune conséquence sur l'intrigue.

Le personnage de Sophia fait partie des anti-héros, impolie, arrogante et facilement détestable. En tout cas, elle ne m'a touchée à aucun moment. Il lui arrive quelques malheurs ou rebondissements dans sa quête du succès et je n'ai pas pu m’empêcher de me dire "bah oui, tu l'as cherché meuf pourquoi tu te plains ?" Pour ma part, pas d'attachement à la belle Sophia. L'actrice Britt Robertson quant à elle a tout mon respect, elle joue vraiment bien, si bien pour jouer son personnage antipathique et trop sûre d'elle. Selon moi, c'est le gros point fort de la série !

C'est une série courte qui se laisse regarder si vous faite autre chose à côté. C'est drôle mais ça peut tomber rapidement dans le "trop" et le ridicule surtout du point de vue de Sophia. La série n'est pas renouvelée pour une saison 2, alors je dis "tant mieux" !

 

Copyright Netflix Stars Britt Robertson Serie Girlboss - Saison 1

Copyright Netflix
Britt Robertson dans la Série Girlboss - Saison 1

 

L'avis de Josepha la Mandarine : suivre les aventures d'une jeune entrepreneuse féministe, ça fait du bien !

GirlBoss, ce n'est pas la série trépidante et pleine de suspens que vous allez dévorer en une nuit jusqu'à la dernière seconde. C'est plutôt une série pour se détendre et faire le plein de vitamines après une sale journée. Vous êtes entrepreneuse ? Vous détestez les conventions et tout ce bull shit de la société qui vous dit qu'il faut se marier, avoir des enfants, signer un CDI pour faire un travail inintéressant 8h par jour ? Vous avez envie de vivre de votre passion et de monter votre boîte, alors que vous n'avez pas dépassé la trentaine ? Alors GirlBoss est fait pour vous.

Cette série crie tout haut ce que revendique la génération des millennials : ne plus se laisser avoir par toutes ces contraintes sociétales, et enfin vivre comme bon nous semble dans ce monde de fou. Alors oui, Sophia est complètement folle et ça fait plaisir à voir. On aimerait tous crier par la fenêtre, comme Sophia : "J'ai compris le sens de la vie, bande de b***** !"

Avec humour et mise en scène électrique, la série GirlBoss tire le portrait de notre génération : impatients, ambitieux, naïfs et à côté de la plaque, optimistes, militants, mais aussi contradictoires, nous souhaitons changer le monde tout en restant dans notre canap.

Alors je suis d'accord avec Delphine sur certains points, (il est vrai que de nombreuses scènes voir épisodes sont inutiles), mais j'ai adoré GirlBoss car c'est une série qui enfin (!), montre la tornade qu'il peut y avoir dans la tête d'une jeune femme de 20 ans.

Et vous, qu'avez-vous pensé de la série, plutôt pour ou plutôt contre ? ;)

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Dans les années 2000, Sophia Marlowe est une jeune adulte rebelle et fauchée. Très peu responsable, la jeune femme passe son temps à chercher des vêtements vintage et se fait régulièrement virer de ses boulots. Un soir, sur un coup de tête, elle décide de vendre l'une de ses vestes vintages sur le site de vente aux enchères eBay. La vente est un succès et Sophia décide de se lancer dans la personnalisation de vêtements vintages à vendre sur le site sous le nom de Nasty Gal.

Delphine la Framboise est déçue : une intrigue molle et lassante

Qui est Sophia, la Girlboss ?

La série Girlboss est un biopic. Très, très librement adapté de la sucess-woman Sophia Marlowe qui a fondé le site e-commerce Nasty Gal, un site iconique de la mode vintage.

La série m'intriguait beaucoup, et j'aime les séries un peu girly que je peux regarder seule, qui m'occupent quelques minutes le soir. Et dieu merci, Girlboss propose des épisodes de 20 minutes ! Qu'est ce que ça peut faire du bien ce genre de séries courtes, qui deviennent trop rares, autre que les sitcoms !

...mais je suis mitigée. La série est vraiment bien filmée, bien écrite, et les acteurs sont tops.

Par moment, la mise en scène est très originale. Je repense à cet épisode très particulier : Sophia dialogue sur un forum en ligne avec des passionnés de vêtement vintage, et ce forum est représenté comme une table ronde aux alcooliques anonymes ou comme un confessionnal. C'est original, bien fait et amusant !

Pourtant, je me lasse rapidement. Impossible de regarder la saison d'une traite comme j'aime tant le faire. Je regarde un épisode ou deux et j'en ai vite marre.

L'histoire n'est pas haletante et les épisodes pourraient presque être dissociés les uns des autres sans aucune conséquence sur l'intrigue.

Le personnage de Sophia fait partie des anti-héros, impolie, arrogante et facilement détestable. En tout cas, elle ne m'a touchée à aucun moment. Il lui arrive quelques malheurs ou rebondissements dans sa quête du succès et je n'ai pas pu m’empêcher de me dire "bah oui, tu l'as cherché meuf pourquoi tu te plains ?" Pour ma part, pas d'attachement à la belle Sophia. L'actrice Britt Robertson quant à elle a tout mon respect, elle joue vraiment bien, si bien pour jouer son personnage antipathique et trop sûre d'elle. Selon moi, c'est le gros point fort de la série !

C'est une série courte qui se laisse regarder si vous faite autre chose à côté. C'est drôle mais ça peut tomber rapidement dans le "trop" et le ridicule surtout du point de vue de Sophia. La série n'est pas renouvelée pour une saison 2, alors je dis "tant mieux" !

 

Copyright Netflix Stars Britt Robertson Serie Girlboss - Saison 1

Copyright Netflix
Britt Robertson dans la Série Girlboss - Saison 1

 

L'avis de Josepha la Mandarine : suivre les aventures d'une jeune entrepreneuse féministe, ça fait du bien !

GirlBoss, ce n'est pas la série trépidante et pleine de suspens que vous allez dévorer en une nuit jusqu'à la dernière seconde. C'est plutôt une série pour se détendre et faire le plein de vitamines après une sale journée. Vous êtes entrepreneuse ? Vous détestez les conventions et tout ce bull shit de la société qui vous dit qu'il faut se marier, avoir des enfants, signer un CDI pour faire un travail inintéressant 8h par jour ? Vous avez envie de vivre de votre passion et de monter votre boîte, alors que vous n'avez pas dépassé la trentaine ? Alors GirlBoss est fait pour vous.

Cette série crie tout haut ce que revendique la génération des millennials : ne plus se laisser avoir par toutes ces contraintes sociétales, et enfin vivre comme bon nous semble dans ce monde de fou. Alors oui, Sophia est complètement folle et ça fait plaisir à voir. On aimerait tous crier par la fenêtre, comme Sophia : "J'ai compris le sens de la vie, bande de b***** !"

Avec humour et mise en scène électrique, la série GirlBoss tire le portrait de notre génération : impatients, ambitieux, naïfs et à côté de la plaque, optimistes, militants, mais aussi contradictoires, nous souhaitons changer le monde tout en restant dans notre canap.

Alors je suis d'accord avec Delphine sur certains points, (il est vrai que de nombreuses scènes voir épisodes sont inutiles), mais j'ai adoré GirlBoss car c'est une série qui enfin (!), montre la tornade qu'il peut y avoir dans la tête d'une jeune femme de 20 ans.

Et vous, qu'avez-vous pensé de la série, plutôt pour ou plutôt contre ? ;)

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Dans les années 2000, Sophia Marlowe est une jeune adulte rebelle et fauchée. Très peu responsable, la jeune femme passe son temps à chercher des vêtements vintage et se fait régulièrement virer de ses boulots. Un soir, sur un coup de tête, elle décide de vendre l'une de ses vestes vintages sur le site de vente aux enchères eBay. La vente est un succès et Sophia décide de se lancer dans la personnalisation de vêtements vintages à vendre sur le site sous le nom de Nasty Gal.

Delphine la Framboise est déçue : une intrigue molle et lassante

Qui est Sophia, la Girlboss ?

La série Girlboss est un biopic. Très, très librement adapté de la sucess-woman Sophia Marlowe qui a fondé le site e-commerce Nasty Gal, un site iconique de la mode vintage.

La série m'intriguait beaucoup, et j'aime les séries un peu girly que je peux regarder seule, qui m'occupent quelques minutes le soir. Et dieu merci, Girlboss propose des épisodes de 20 minutes ! Qu'est ce que ça peut faire du bien ce genre de séries courtes, qui deviennent trop rares, autre que les sitcoms !

...mais je suis mitigée. La série est vraiment bien filmée, bien écrite, et les acteurs sont tops.

Par moment, la mise en scène est très originale. Je repense à cet épisode très particulier : Sophia dialogue sur un forum en ligne avec des passionnés de vêtement vintage, et ce forum est représenté comme une table ronde aux alcooliques anonymes ou comme un confessionnal. C'est original, bien fait et amusant !

Pourtant, je me lasse rapidement. Impossible de regarder la saison d'une traite comme j'aime tant le faire. Je regarde un épisode ou deux et j'en ai vite marre.

L'histoire n'est pas haletante et les épisodes pourraient presque être dissociés les uns des autres sans aucune conséquence sur l'intrigue.

Le personnage de Sophia fait partie des anti-héros, impolie, arrogante et facilement détestable. En tout cas, elle ne m'a touchée à aucun moment. Il lui arrive quelques malheurs ou rebondissements dans sa quête du succès et je n'ai pas pu m’empêcher de me dire "bah oui, tu l'as cherché meuf pourquoi tu te plains ?" Pour ma part, pas d'attachement à la belle Sophia. L'actrice Britt Robertson quant à elle a tout mon respect, elle joue vraiment bien, si bien pour jouer son personnage antipathique et trop sûre d'elle. Selon moi, c'est le gros point fort de la série !

C'est une série courte qui se laisse regarder si vous faite autre chose à côté. C'est drôle mais ça peut tomber rapidement dans le "trop" et le ridicule surtout du point de vue de Sophia. La série n'est pas renouvelée pour une saison 2, alors je dis "tant mieux" !

 

Copyright Netflix Stars Britt Robertson Serie Girlboss - Saison 1

Copyright Netflix
Britt Robertson dans la Série Girlboss - Saison 1

 

L'avis de Josepha la Mandarine : suivre les aventures d'une jeune entrepreneuse féministe, ça fait du bien !

GirlBoss, ce n'est pas la série trépidante et pleine de suspens que vous allez dévorer en une nuit jusqu'à la dernière seconde. C'est plutôt une série pour se détendre et faire le plein de vitamines après une sale journée. Vous êtes entrepreneuse ? Vous détestez les conventions et tout ce bull shit de la société qui vous dit qu'il faut se marier, avoir des enfants, signer un CDI pour faire un travail inintéressant 8h par jour ? Vous avez envie de vivre de votre passion et de monter votre boîte, alors que vous n'avez pas dépassé la trentaine ? Alors GirlBoss est fait pour vous.

Cette série crie tout haut ce que revendique la génération des millennials : ne plus se laisser avoir par toutes ces contraintes sociétales, et enfin vivre comme bon nous semble dans ce monde de fou. Alors oui, Sophia est complètement folle et ça fait plaisir à voir. On aimerait tous crier par la fenêtre, comme Sophia : "J'ai compris le sens de la vie, bande de b***** !"

Avec humour et mise en scène électrique, la série GirlBoss tire le portrait de notre génération : impatients, ambitieux, naïfs et à côté de la plaque, optimistes, militants, mais aussi contradictoires, nous souhaitons changer le monde tout en restant dans notre canap.

Alors je suis d'accord avec Delphine sur certains points, (il est vrai que de nombreuses scènes voir épisodes sont inutiles), mais j'ai adoré GirlBoss car c'est une série qui enfin (!), montre la tornade qu'il peut y avoir dans la tête d'une jeune femme de 20 ans.

Et vous, qu'avez-vous pensé de la série, plutôt pour ou plutôt contre ? ;)

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Dans les années 2000, Sophia Marlowe est une jeune adulte rebelle et fauchée. Très peu responsable, la jeune femme passe son temps à chercher des vêtements vintage et se fait régulièrement virer de ses boulots. Un soir, sur un coup de tête, elle décide de vendre l'une de ses vestes vintages sur le site de vente aux enchères eBay. La vente est un succès et Sophia décide de se lancer dans la personnalisation de vêtements vintages à vendre sur le site sous le nom de Nasty Gal.

Delphine la Framboise est déçue : une intrigue molle et lassante

Qui est Sophia, la Girlboss ?

La série Girlboss est un biopic. Très, très librement adapté de la sucess-woman Sophia Marlowe qui a fondé le site e-commerce Nasty Gal, un site iconique de la mode vintage.

La série m'intriguait beaucoup, et j'aime les séries un peu girly que je peux regarder seule, qui m'occupent quelques minutes le soir. Et dieu merci, Girlboss propose des épisodes de 20 minutes ! Qu'est ce que ça peut faire du bien ce genre de séries courtes, qui deviennent trop rares, autre que les sitcoms !

...mais je suis mitigée. La série est vraiment bien filmée, bien écrite, et les acteurs sont tops.

Par moment, la mise en scène est très originale. Je repense à cet épisode très particulier : Sophia dialogue sur un forum en ligne avec des passionnés de vêtement vintage, et ce forum est représenté comme une table ronde aux alcooliques anonymes ou comme un confessionnal. C'est original, bien fait et amusant !

Pourtant, je me lasse rapidement. Impossible de regarder la saison d'une traite comme j'aime tant le faire. Je regarde un épisode ou deux et j'en ai vite marre.

L'histoire n'est pas haletante et les épisodes pourraient presque être dissociés les uns des autres sans aucune conséquence sur l'intrigue.

Le personnage de Sophia fait partie des anti-héros, impolie, arrogante et facilement détestable. En tout cas, elle ne m'a touchée à aucun moment. Il lui arrive quelques malheurs ou rebondissements dans sa quête du succès et je n'ai pas pu m’empêcher de me dire "bah oui, tu l'as cherché meuf pourquoi tu te plains ?" Pour ma part, pas d'attachement à la belle Sophia. L'actrice Britt Robertson quant à elle a tout mon respect, elle joue vraiment bien, si bien pour jouer son personnage antipathique et trop sûre d'elle. Selon moi, c'est le gros point fort de la série !

C'est une série courte qui se laisse regarder si vous faite autre chose à côté. C'est drôle mais ça peut tomber rapidement dans le "trop" et le ridicule surtout du point de vue de Sophia. La série n'est pas renouvelée pour une saison 2, alors je dis "tant mieux" !

 

Copyright Netflix Stars Britt Robertson Serie Girlboss - Saison 1

Copyright Netflix
Britt Robertson dans la Série Girlboss - Saison 1

 

L'avis de Josepha la Mandarine : suivre les aventures d'une jeune entrepreneuse féministe, ça fait du bien !

GirlBoss, ce n'est pas la série trépidante et pleine de suspens que vous allez dévorer en une nuit jusqu'à la dernière seconde. C'est plutôt une série pour se détendre et faire le plein de vitamines après une sale journée. Vous êtes entrepreneuse ? Vous détestez les conventions et tout ce bull shit de la société qui vous dit qu'il faut se marier, avoir des enfants, signer un CDI pour faire un travail inintéressant 8h par jour ? Vous avez envie de vivre de votre passion et de monter votre boîte, alors que vous n'avez pas dépassé la trentaine ? Alors GirlBoss est fait pour vous.

Cette série crie tout haut ce que revendique la génération des millennials : ne plus se laisser avoir par toutes ces contraintes sociétales, et enfin vivre comme bon nous semble dans ce monde de fou. Alors oui, Sophia est complètement folle et ça fait plaisir à voir. On aimerait tous crier par la fenêtre, comme Sophia : "J'ai compris le sens de la vie, bande de b***** !"

Avec humour et mise en scène électrique, la série GirlBoss tire le portrait de notre génération : impatients, ambitieux, naïfs et à côté de la plaque, optimistes, militants, mais aussi contradictoires, nous souhaitons changer le monde tout en restant dans notre canap.

Alors je suis d'accord avec Delphine sur certains points, (il est vrai que de nombreuses scènes voir épisodes sont inutiles), mais j'ai adoré GirlBoss car c'est une série qui enfin (!), montre la tornade qu'il peut y avoir dans la tête d'une jeune femme de 20 ans.

Et vous, qu'avez-vous pensé de la série, plutôt pour ou plutôt contre ? ;)

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?