fbpx

Marie et sa meilleure amie Alexia partent réviser leurs partiels dans la demeure familiale de cette dernière. Une jolie petite ferme reculée, idéale pour réviser. Elle l’est beaucoup moins pour fuir un tueur sanguinaire.

L’héroïne du film est Marie. Elle est secrètement amoureuse d’Alexia mais cette dernière ne s’intéresse qu’aux garçons. La présence de notre principale protagoniste chez la famille d’Alexia n’est pas connue du tueur. Par conséquent elle est potentiellement leur seul espoir de survie. Et c’est vraiment jouissif de voir un personnage de film d’horreur qui réfléchit et sait prendre de bonnes décisions, sans pour autant être invincible. En plus, l’amour qu’elle porte à sa meilleure amie lui donne une détermination sans faille.

Quant au tueur, il est glaçant. C’est un pervers sanguinaire à la carrure imposante. Il parle peu mais quand il le fait, c’est pour dire des choses vaseuses ou glauques avec sa grosse voix rauque. On n’a pas envie de le croiser sur son chemin, même en plein jour et accompagné(e).

Marie (Cécile de France) horrifiée. Terreur, Haute Tension

Fruinalement, Haute Tension est un bon petit survival horror, qui change un peu de ce que j’ai pu voir. Mais il reste très classique dans son scénario… Du moins c’est ce que je croyais ! Parce qu’une scène vient soudainement changer notre lecture de l’intrigue et nous fait nous dire « Aaah ! Je comprends pourquoi … !». Et c’est pour toutes ces raisons et celles que je ne donnerai pas – car il faut savoir rester concis – que j’ai apprécié Haute Tension et que je vous le conseille.

Toujours dubitafruit ? Voici encore quelques raisons de voir Haute Tension :

Un survival…  français ?!

Si tu trouves que le cinéma français ce n’est que des drames plats ou des comédies fades, alors voici un bon contre-exemple ! L’équipe, le casting et la production est en très grande majorité française, comme quoi on est capable de faire de bons films originaux. Dommage que ce genre de pépite ne soit pas plus présente dans l’industrie du cinéma français.

Puis rien que pour voir Cécile de France en personnage badass, ça vaut le coup !

Marie (Cécile de France) blessée, ensanglatée, tenant un poteau en bois avec des clous. Haute Tension horreur

Un contexte réaliste et involontairement nostalgique

La majorité des films d’horreurs des années 2000 que j’ai pu voir suivent un groupe de jeunes stéréotypés, agaçants et très maladroits lorsqu’il s’agit de survivre. Ici, les premières scènes où l’on rencontre les personnages sont réalistes : l’amitié taquine mais complice de Marie et Alexia, la rencontre avec la famille…  c’est beaucoup de scènes simples qui peuvent nous renvoyer à notre vécu. Du coup on s’identifie, et finalement cette famille qui est la proie du tueur, ça pourrait être la nôtre ! De plus, le film étant sorti dans les années 2000, on a maintenant une petite touche de nostalgie qui fait plaisir lorsque l’on voit ces vieux modèles de voiture ou les objets de l’époque comme les baladeurs.

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Marie et sa meilleure amie Alexia partent réviser leurs partiels dans la demeure familiale de cette dernière. Une jolie petite ferme reculée, idéale pour réviser. Elle l’est beaucoup moins pour fuir un tueur sanguinaire.

L’héroïne du film est Marie. Elle est secrètement amoureuse d’Alexia mais cette dernière ne s’intéresse qu’aux garçons. La présence de notre principale protagoniste chez la famille d’Alexia n’est pas connue du tueur. Par conséquent elle est potentiellement leur seul espoir de survie. Et c’est vraiment jouissif de voir un personnage de film d’horreur qui réfléchit et sait prendre de bonnes décisions, sans pour autant être invincible. En plus, l’amour qu’elle porte à sa meilleure amie lui donne une détermination sans faille.

Quant au tueur, il est glaçant. C’est un pervers sanguinaire à la carrure imposante. Il parle peu mais quand il le fait, c’est pour dire des choses vaseuses ou glauques avec sa grosse voix rauque. On n’a pas envie de le croiser sur son chemin, même en plein jour et accompagné(e).

Marie (Cécile de France) horrifiée. Terreur, Haute Tension

Fruinalement, Haute Tension est un bon petit survival horror, qui change un peu de ce que j’ai pu voir. Mais il reste très classique dans son scénario... Du moins c’est ce que je croyais ! Parce qu’une scène vient soudainement changer notre lecture de l’intrigue et nous fait nous dire « Aaah ! Je comprends pourquoi … !». Et c’est pour toutes ces raisons et celles que je ne donnerai pas - car il faut savoir rester concis - que j’ai apprécié Haute Tension et que je vous le conseille.

Toujours dubitafruit ? Voici encore quelques raisons de voir Haute Tension :

Un survival…  français ?!

Si tu trouves que le cinéma français ce n’est que des drames plats ou des comédies fades, alors voici un bon contre-exemple ! L’équipe, le casting et la production est en très grande majorité française, comme quoi on est capable de faire de bons films originaux. Dommage que ce genre de pépite ne soit pas plus présente dans l’industrie du cinéma français.

Puis rien que pour voir Cécile de France en personnage badass, ça vaut le coup !

Marie (Cécile de France) blessée, ensanglatée, tenant un poteau en bois avec des clous. Haute Tension horreur

Un contexte réaliste et involontairement nostalgique

La majorité des films d’horreurs des années 2000 que j’ai pu voir suivent un groupe de jeunes stéréotypés, agaçants et très maladroits lorsqu’il s’agit de survivre. Ici, les premières scènes où l’on rencontre les personnages sont réalistes : l’amitié taquine mais complice de Marie et Alexia, la rencontre avec la famille…  c’est beaucoup de scènes simples qui peuvent nous renvoyer à notre vécu. Du coup on s’identifie, et finalement cette famille qui est la proie du tueur, ça pourrait être la nôtre ! De plus, le film étant sorti dans les années 2000, on a maintenant une petite touche de nostalgie qui fait plaisir lorsque l’on voit ces vieux modèles de voiture ou les objets de l’époque comme les baladeurs.

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Marie et sa meilleure amie Alexia partent réviser leurs partiels dans la demeure familiale de cette dernière. Une jolie petite ferme reculée, idéale pour réviser. Elle l’est beaucoup moins pour fuir un tueur sanguinaire.

L’héroïne du film est Marie. Elle est secrètement amoureuse d’Alexia mais cette dernière ne s’intéresse qu’aux garçons. La présence de notre principale protagoniste chez la famille d’Alexia n’est pas connue du tueur. Par conséquent elle est potentiellement leur seul espoir de survie. Et c’est vraiment jouissif de voir un personnage de film d’horreur qui réfléchit et sait prendre de bonnes décisions, sans pour autant être invincible. En plus, l’amour qu’elle porte à sa meilleure amie lui donne une détermination sans faille.

Quant au tueur, il est glaçant. C’est un pervers sanguinaire à la carrure imposante. Il parle peu mais quand il le fait, c’est pour dire des choses vaseuses ou glauques avec sa grosse voix rauque. On n’a pas envie de le croiser sur son chemin, même en plein jour et accompagné(e).

Marie (Cécile de France) horrifiée. Terreur, Haute Tension

Fruinalement, Haute Tension est un bon petit survival horror, qui change un peu de ce que j’ai pu voir. Mais il reste très classique dans son scénario... Du moins c’est ce que je croyais ! Parce qu’une scène vient soudainement changer notre lecture de l’intrigue et nous fait nous dire « Aaah ! Je comprends pourquoi … !». Et c’est pour toutes ces raisons et celles que je ne donnerai pas - car il faut savoir rester concis - que j’ai apprécié Haute Tension et que je vous le conseille.

Toujours dubitafruit ? Voici encore quelques raisons de voir Haute Tension :

Un survival…  français ?!

Si tu trouves que le cinéma français ce n’est que des drames plats ou des comédies fades, alors voici un bon contre-exemple ! L’équipe, le casting et la production est en très grande majorité française, comme quoi on est capable de faire de bons films originaux. Dommage que ce genre de pépite ne soit pas plus présente dans l’industrie du cinéma français.

Puis rien que pour voir Cécile de France en personnage badass, ça vaut le coup !

Marie (Cécile de France) blessée, ensanglatée, tenant un poteau en bois avec des clous. Haute Tension horreur

Un contexte réaliste et involontairement nostalgique

La majorité des films d’horreurs des années 2000 que j’ai pu voir suivent un groupe de jeunes stéréotypés, agaçants et très maladroits lorsqu’il s’agit de survivre. Ici, les premières scènes où l’on rencontre les personnages sont réalistes : l’amitié taquine mais complice de Marie et Alexia, la rencontre avec la famille…  c’est beaucoup de scènes simples qui peuvent nous renvoyer à notre vécu. Du coup on s’identifie, et finalement cette famille qui est la proie du tueur, ça pourrait être la nôtre ! De plus, le film étant sorti dans les années 2000, on a maintenant une petite touche de nostalgie qui fait plaisir lorsque l’on voit ces vieux modèles de voiture ou les objets de l’époque comme les baladeurs.

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Marie et sa meilleure amie Alexia partent réviser leurs partiels dans la demeure familiale de cette dernière. Une jolie petite ferme reculée, idéale pour réviser. Elle l’est beaucoup moins pour fuir un tueur sanguinaire.

L’héroïne du film est Marie. Elle est secrètement amoureuse d’Alexia mais cette dernière ne s’intéresse qu’aux garçons. La présence de notre principale protagoniste chez la famille d’Alexia n’est pas connue du tueur. Par conséquent elle est potentiellement leur seul espoir de survie. Et c’est vraiment jouissif de voir un personnage de film d’horreur qui réfléchit et sait prendre de bonnes décisions, sans pour autant être invincible. En plus, l’amour qu’elle porte à sa meilleure amie lui donne une détermination sans faille.

Quant au tueur, il est glaçant. C’est un pervers sanguinaire à la carrure imposante. Il parle peu mais quand il le fait, c’est pour dire des choses vaseuses ou glauques avec sa grosse voix rauque. On n’a pas envie de le croiser sur son chemin, même en plein jour et accompagné(e).

Marie (Cécile de France) horrifiée. Terreur, Haute Tension

Fruinalement, Haute Tension est un bon petit survival horror, qui change un peu de ce que j’ai pu voir. Mais il reste très classique dans son scénario... Du moins c’est ce que je croyais ! Parce qu’une scène vient soudainement changer notre lecture de l’intrigue et nous fait nous dire « Aaah ! Je comprends pourquoi … !». Et c’est pour toutes ces raisons et celles que je ne donnerai pas - car il faut savoir rester concis - que j’ai apprécié Haute Tension et que je vous le conseille.

Toujours dubitafruit ? Voici encore quelques raisons de voir Haute Tension :

Un survival…  français ?!

Si tu trouves que le cinéma français ce n’est que des drames plats ou des comédies fades, alors voici un bon contre-exemple ! L’équipe, le casting et la production est en très grande majorité française, comme quoi on est capable de faire de bons films originaux. Dommage que ce genre de pépite ne soit pas plus présente dans l’industrie du cinéma français.

Puis rien que pour voir Cécile de France en personnage badass, ça vaut le coup !

Marie (Cécile de France) blessée, ensanglatée, tenant un poteau en bois avec des clous. Haute Tension horreur

Un contexte réaliste et involontairement nostalgique

La majorité des films d’horreurs des années 2000 que j’ai pu voir suivent un groupe de jeunes stéréotypés, agaçants et très maladroits lorsqu’il s’agit de survivre. Ici, les premières scènes où l’on rencontre les personnages sont réalistes : l’amitié taquine mais complice de Marie et Alexia, la rencontre avec la famille…  c’est beaucoup de scènes simples qui peuvent nous renvoyer à notre vécu. Du coup on s’identifie, et finalement cette famille qui est la proie du tueur, ça pourrait être la nôtre ! De plus, le film étant sorti dans les années 2000, on a maintenant une petite touche de nostalgie qui fait plaisir lorsque l’on voit ces vieux modèles de voiture ou les objets de l’époque comme les baladeurs.

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Marie et sa meilleure amie Alexia partent réviser leurs partiels dans la demeure familiale de cette dernière. Une jolie petite ferme reculée, idéale pour réviser. Elle l’est beaucoup moins pour fuir un tueur sanguinaire.

L’héroïne du film est Marie. Elle est secrètement amoureuse d’Alexia mais cette dernière ne s’intéresse qu’aux garçons. La présence de notre principale protagoniste chez la famille d’Alexia n’est pas connue du tueur. Par conséquent elle est potentiellement leur seul espoir de survie. Et c’est vraiment jouissif de voir un personnage de film d’horreur qui réfléchit et sait prendre de bonnes décisions, sans pour autant être invincible. En plus, l’amour qu’elle porte à sa meilleure amie lui donne une détermination sans faille.

Quant au tueur, il est glaçant. C’est un pervers sanguinaire à la carrure imposante. Il parle peu mais quand il le fait, c’est pour dire des choses vaseuses ou glauques avec sa grosse voix rauque. On n’a pas envie de le croiser sur son chemin, même en plein jour et accompagné(e).

Marie (Cécile de France) horrifiée. Terreur, Haute Tension

Fruinalement, Haute Tension est un bon petit survival horror, qui change un peu de ce que j’ai pu voir. Mais il reste très classique dans son scénario... Du moins c’est ce que je croyais ! Parce qu’une scène vient soudainement changer notre lecture de l’intrigue et nous fait nous dire « Aaah ! Je comprends pourquoi … !». Et c’est pour toutes ces raisons et celles que je ne donnerai pas - car il faut savoir rester concis - que j’ai apprécié Haute Tension et que je vous le conseille.

Toujours dubitafruit ? Voici encore quelques raisons de voir Haute Tension :

Un survival…  français ?!

Si tu trouves que le cinéma français ce n’est que des drames plats ou des comédies fades, alors voici un bon contre-exemple ! L’équipe, le casting et la production est en très grande majorité française, comme quoi on est capable de faire de bons films originaux. Dommage que ce genre de pépite ne soit pas plus présente dans l’industrie du cinéma français.

Puis rien que pour voir Cécile de France en personnage badass, ça vaut le coup !

Marie (Cécile de France) blessée, ensanglatée, tenant un poteau en bois avec des clous. Haute Tension horreur

Un contexte réaliste et involontairement nostalgique

La majorité des films d’horreurs des années 2000 que j’ai pu voir suivent un groupe de jeunes stéréotypés, agaçants et très maladroits lorsqu’il s’agit de survivre. Ici, les premières scènes où l’on rencontre les personnages sont réalistes : l’amitié taquine mais complice de Marie et Alexia, la rencontre avec la famille…  c’est beaucoup de scènes simples qui peuvent nous renvoyer à notre vécu. Du coup on s’identifie, et finalement cette famille qui est la proie du tueur, ça pourrait être la nôtre ! De plus, le film étant sorti dans les années 2000, on a maintenant une petite touche de nostalgie qui fait plaisir lorsque l’on voit ces vieux modèles de voiture ou les objets de l’époque comme les baladeurs.

Cécile Delestre

Cécile Delestre

Salut à vous, je suis la Grenade, la plus pétée des fruitiques ! Quand je suis arrivée chez Fruits qu’on fit, j’étais une stagiaire. J’envisage un jour de créer mes propres œuvres cinématographiques. Je dévore des films et des séries pour le plaisir, par curiosité, pour apprendre… quel que soit la qualité de l’œuvre, je pars du principe qu’il y a toujours quelque chose de bon à retenir, ne serait-ce qu’en contre-exemple ! Je regarde de tout, mais j’ai une préférence pour les œuvres qui font réfléchir, les histoires à suspense et l’horreur. Peu m’importe le format : animation, live-action, série, film, pro, amateur : si on me sert un récit intéressant et des personnages bien écrits c'est déjà gagné !

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?