fbpx

Synopsis

Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère…

La Fille du train est l’adaptation d’un roman du même nom de Paula Hawking. N’ayant pas lu le livre, ma critique se concentrera uniquement sur l’œuvre en tant que film, je ne pourrais dire si c’est une bonne adaptation ou non. Mais d’un point de vue cinématographique, le film est un excellent polar qui nous emmène dans un voyage mêlant confusions et complots. Le scénario est un véritable puzzle à reconstituer, dans la lignée de Gone Girl (David Fincher).

Un polar noir qui part dans toutes les directions

La fille du Train n’est pas du tout comme je l’avais imaginé. En lisant le synopsis, je m’attendais à un polar classique avec un dénouement pas forcément original. Le film m’a surpris car il est beaucoup plus complexe qu’il en a l’air ! En effet, celui-ci brouille les pistes pour finalement nous faire tomber de haut. Le film retrace l’histoire de Rachel, une femme bouleversée par son divorce qui occupe son temps en prenant le train pour observer un couple chaque fois que la locomotive passe devant leur maison. Elle imagine leur vie parfaite, jusqu’au jour ou elle va décider de s’en mêler. A cet instant, tous les événements vont se lier et s’imbriquer ensemble, et je me suis surpris à essayer de résoudre le puzzle avant que le film ne me spoile ! Si je pouvais comparer La fille du train à un voyage en train, je m’amuserais à dire que le voyage ne se passe pas comme prévu, que le train est aiguillé dans un sens puis dans l’autre, pour enfin arriver à une destination complètement différente de celle que l’on imaginait : je veux bien évidemment parler du dénouement final.

Emily Blunt dans un rôle complexe

Rachel est incarnée par Emily Blunt, et je peux vous dire que le personnage est très bien écrit et interprété par l’actrice. Rachel est le personnage clé de l’histoire, et si l’on ne s’attache à elle au début, le film nous révèle petit à petit des facettes très intéressantes du personnage. Le scénario et les événements sont contre elle, et elle donne l’impression d’être une folle alcoolique que l’on ne comprend pas au premier abord, mais qui est malheureusement victime de son sort.. Rachel va donc devoir faire des choix difficiles pour essayer de sortir du tunnel.

La révélation : Haley Bennett

J’ai également été impressionné par la prestation de Haley Bennett (Les 7 mercenaires, Hardcore Henry, Equalizer) dans le rôle de Megan. C’est un personnage touchant qui cache un terrible secret, et Haley Bennett est une actrice avec un potentiel énorme.

Je vous conseille donc ce Polar à la fois bouleversant et passionnant ! Si vous avez aimé Gone girl, foncez. Il est interdit au moins de 12 ans, non parce qu’il est gore, loin de là, mais pour certaines scènes assez violentes et dures psychologiquement.

La fille du train : un polar sur de bons rails

Genre

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère...

La Fille du train est l'adaptation d'un roman du même nom de Paula Hawking. N'ayant pas lu le livre, ma critique se concentrera uniquement sur l’œuvre en tant que film, je ne pourrais dire si c'est une bonne adaptation ou non. Mais d'un point de vue cinématographique, le film est un excellent polar qui nous emmène dans un voyage mêlant confusions et complots. Le scénario est un véritable puzzle à reconstituer, dans la lignée de Gone Girl (David Fincher).

Un polar noir qui part dans toutes les directions

La fille du Train n'est pas du tout comme je l'avais imaginé. En lisant le synopsis, je m'attendais à un polar classique avec un dénouement pas forcément original. Le film m'a surpris car il est beaucoup plus complexe qu'il en a l'air ! En effet, celui-ci brouille les pistes pour finalement nous faire tomber de haut. Le film retrace l'histoire de Rachel, une femme bouleversée par son divorce qui occupe son temps en prenant le train pour observer un couple chaque fois que la locomotive passe devant leur maison. Elle imagine leur vie parfaite, jusqu'au jour ou elle va décider de s'en mêler. A cet instant, tous les événements vont se lier et s'imbriquer ensemble, et je me suis surpris à essayer de résoudre le puzzle avant que le film ne me spoile ! Si je pouvais comparer La fille du train à un voyage en train, je m'amuserais à dire que le voyage ne se passe pas comme prévu, que le train est aiguillé dans un sens puis dans l'autre, pour enfin arriver à une destination complètement différente de celle que l'on imaginait : je veux bien évidemment parler du dénouement final.

Emily Blunt dans un rôle complexe

Rachel est incarnée par Emily Blunt, et je peux vous dire que le personnage est très bien écrit et interprété par l'actrice. Rachel est le personnage clé de l'histoire, et si l'on ne s'attache à elle au début, le film nous révèle petit à petit des facettes très intéressantes du personnage. Le scénario et les événements sont contre elle, et elle donne l'impression d'être une folle alcoolique que l'on ne comprend pas au premier abord, mais qui est malheureusement victime de son sort.. Rachel va donc devoir faire des choix difficiles pour essayer de sortir du tunnel.

La révélation : Haley Bennett

J'ai également été impressionné par la prestation de Haley Bennett (Les 7 mercenaires, Hardcore Henry, Equalizer) dans le rôle de Megan. C'est un personnage touchant qui cache un terrible secret, et Haley Bennett est une actrice avec un potentiel énorme.

Je vous conseille donc ce Polar à la fois bouleversant et passionnant ! Si vous avez aimé Gone girl, foncez. Il est interdit au moins de 12 ans, non parce qu'il est gore, loin de là, mais pour certaines scènes assez violentes et dures psychologiquement.

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère...

La Fille du train est l'adaptation d'un roman du même nom de Paula Hawking. N'ayant pas lu le livre, ma critique se concentrera uniquement sur l’œuvre en tant que film, je ne pourrais dire si c'est une bonne adaptation ou non. Mais d'un point de vue cinématographique, le film est un excellent polar qui nous emmène dans un voyage mêlant confusions et complots. Le scénario est un véritable puzzle à reconstituer, dans la lignée de Gone Girl (David Fincher).

Un polar noir qui part dans toutes les directions

La fille du Train n'est pas du tout comme je l'avais imaginé. En lisant le synopsis, je m'attendais à un polar classique avec un dénouement pas forcément original. Le film m'a surpris car il est beaucoup plus complexe qu'il en a l'air ! En effet, celui-ci brouille les pistes pour finalement nous faire tomber de haut. Le film retrace l'histoire de Rachel, une femme bouleversée par son divorce qui occupe son temps en prenant le train pour observer un couple chaque fois que la locomotive passe devant leur maison. Elle imagine leur vie parfaite, jusqu'au jour ou elle va décider de s'en mêler. A cet instant, tous les événements vont se lier et s'imbriquer ensemble, et je me suis surpris à essayer de résoudre le puzzle avant que le film ne me spoile ! Si je pouvais comparer La fille du train à un voyage en train, je m'amuserais à dire que le voyage ne se passe pas comme prévu, que le train est aiguillé dans un sens puis dans l'autre, pour enfin arriver à une destination complètement différente de celle que l'on imaginait : je veux bien évidemment parler du dénouement final.

Emily Blunt dans un rôle complexe

Rachel est incarnée par Emily Blunt, et je peux vous dire que le personnage est très bien écrit et interprété par l'actrice. Rachel est le personnage clé de l'histoire, et si l'on ne s'attache à elle au début, le film nous révèle petit à petit des facettes très intéressantes du personnage. Le scénario et les événements sont contre elle, et elle donne l'impression d'être une folle alcoolique que l'on ne comprend pas au premier abord, mais qui est malheureusement victime de son sort.. Rachel va donc devoir faire des choix difficiles pour essayer de sortir du tunnel.

La révélation : Haley Bennett

J'ai également été impressionné par la prestation de Haley Bennett (Les 7 mercenaires, Hardcore Henry, Equalizer) dans le rôle de Megan. C'est un personnage touchant qui cache un terrible secret, et Haley Bennett est une actrice avec un potentiel énorme.

Je vous conseille donc ce Polar à la fois bouleversant et passionnant ! Si vous avez aimé Gone girl, foncez. Il est interdit au moins de 12 ans, non parce qu'il est gore, loin de là, mais pour certaines scènes assez violentes et dures psychologiquement.

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

La fille du train : un polar sur de bons rails

Genre

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère...

La Fille du train est l'adaptation d'un roman du même nom de Paula Hawking. N'ayant pas lu le livre, ma critique se concentrera uniquement sur l’œuvre en tant que film, je ne pourrais dire si c'est une bonne adaptation ou non. Mais d'un point de vue cinématographique, le film est un excellent polar qui nous emmène dans un voyage mêlant confusions et complots. Le scénario est un véritable puzzle à reconstituer, dans la lignée de Gone Girl (David Fincher).

Un polar noir qui part dans toutes les directions

La fille du Train n'est pas du tout comme je l'avais imaginé. En lisant le synopsis, je m'attendais à un polar classique avec un dénouement pas forcément original. Le film m'a surpris car il est beaucoup plus complexe qu'il en a l'air ! En effet, celui-ci brouille les pistes pour finalement nous faire tomber de haut. Le film retrace l'histoire de Rachel, une femme bouleversée par son divorce qui occupe son temps en prenant le train pour observer un couple chaque fois que la locomotive passe devant leur maison. Elle imagine leur vie parfaite, jusqu'au jour ou elle va décider de s'en mêler. A cet instant, tous les événements vont se lier et s'imbriquer ensemble, et je me suis surpris à essayer de résoudre le puzzle avant que le film ne me spoile ! Si je pouvais comparer La fille du train à un voyage en train, je m'amuserais à dire que le voyage ne se passe pas comme prévu, que le train est aiguillé dans un sens puis dans l'autre, pour enfin arriver à une destination complètement différente de celle que l'on imaginait : je veux bien évidemment parler du dénouement final.

Emily Blunt dans un rôle complexe

Rachel est incarnée par Emily Blunt, et je peux vous dire que le personnage est très bien écrit et interprété par l'actrice. Rachel est le personnage clé de l'histoire, et si l'on ne s'attache à elle au début, le film nous révèle petit à petit des facettes très intéressantes du personnage. Le scénario et les événements sont contre elle, et elle donne l'impression d'être une folle alcoolique que l'on ne comprend pas au premier abord, mais qui est malheureusement victime de son sort.. Rachel va donc devoir faire des choix difficiles pour essayer de sortir du tunnel.

La révélation : Haley Bennett

J'ai également été impressionné par la prestation de Haley Bennett (Les 7 mercenaires, Hardcore Henry, Equalizer) dans le rôle de Megan. C'est un personnage touchant qui cache un terrible secret, et Haley Bennett est une actrice avec un potentiel énorme.

Je vous conseille donc ce Polar à la fois bouleversant et passionnant ! Si vous avez aimé Gone girl, foncez. Il est interdit au moins de 12 ans, non parce qu'il est gore, loin de là, mais pour certaines scènes assez violentes et dures psychologiquement.

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère...

La Fille du train est l'adaptation d'un roman du même nom de Paula Hawking. N'ayant pas lu le livre, ma critique se concentrera uniquement sur l’œuvre en tant que film, je ne pourrais dire si c'est une bonne adaptation ou non. Mais d'un point de vue cinématographique, le film est un excellent polar qui nous emmène dans un voyage mêlant confusions et complots. Le scénario est un véritable puzzle à reconstituer, dans la lignée de Gone Girl (David Fincher).

Un polar noir qui part dans toutes les directions

La fille du Train n'est pas du tout comme je l'avais imaginé. En lisant le synopsis, je m'attendais à un polar classique avec un dénouement pas forcément original. Le film m'a surpris car il est beaucoup plus complexe qu'il en a l'air ! En effet, celui-ci brouille les pistes pour finalement nous faire tomber de haut. Le film retrace l'histoire de Rachel, une femme bouleversée par son divorce qui occupe son temps en prenant le train pour observer un couple chaque fois que la locomotive passe devant leur maison. Elle imagine leur vie parfaite, jusqu'au jour ou elle va décider de s'en mêler. A cet instant, tous les événements vont se lier et s'imbriquer ensemble, et je me suis surpris à essayer de résoudre le puzzle avant que le film ne me spoile ! Si je pouvais comparer La fille du train à un voyage en train, je m'amuserais à dire que le voyage ne se passe pas comme prévu, que le train est aiguillé dans un sens puis dans l'autre, pour enfin arriver à une destination complètement différente de celle que l'on imaginait : je veux bien évidemment parler du dénouement final.

Emily Blunt dans un rôle complexe

Rachel est incarnée par Emily Blunt, et je peux vous dire que le personnage est très bien écrit et interprété par l'actrice. Rachel est le personnage clé de l'histoire, et si l'on ne s'attache à elle au début, le film nous révèle petit à petit des facettes très intéressantes du personnage. Le scénario et les événements sont contre elle, et elle donne l'impression d'être une folle alcoolique que l'on ne comprend pas au premier abord, mais qui est malheureusement victime de son sort.. Rachel va donc devoir faire des choix difficiles pour essayer de sortir du tunnel.

La révélation : Haley Bennett

J'ai également été impressionné par la prestation de Haley Bennett (Les 7 mercenaires, Hardcore Henry, Equalizer) dans le rôle de Megan. C'est un personnage touchant qui cache un terrible secret, et Haley Bennett est une actrice avec un potentiel énorme.

Je vous conseille donc ce Polar à la fois bouleversant et passionnant ! Si vous avez aimé Gone girl, foncez. Il est interdit au moins de 12 ans, non parce qu'il est gore, loin de là, mais pour certaines scènes assez violentes et dures psychologiquement.

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?