Synopsis

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

Un duo de réalisatrices inédit

Nous connaissons déjà Zabou Breitman avec son film dramatique sur le déchirement amoureux : Je l’aimais avec Daniel Auteuil. Ce film n’a pas été bien accueilli par la critique, et malgré son fort potentiel émotionnel, n’a pas su nous marquer chez Fruits qu’on fit. Eléa Gobbe-Mevellec, quant à elle, a travaillé avec Joan Sfar pour Le Chat du Rabbin, film d’animation issu de la BD.

Ces deux cinéastes s’associent pour nous proposer un drame amoureux en animation, au cœur des conflits entre l’Orient et l’Occident. La dramaturgie de Zabou et les talents visuels d’Eléa donneront-ils vie à un chef d’oeuvre ?

Les hirondelles de Kaboul : un film inspiré d’un roman Algérien

Le scénario Les hirondelles de Kaboul est issu du roman du même nom, écrit par Yasmina Khadra. Ce roman glaçant est une succession de drames, entre lapidation, aveux, deuil, agression ou encore prison. Le film Les hirondelles de Kaboul devrait alors nous pousser dans nos retranchements avec cette histoire d’amour sur fond religieux, politique et social.

On est curieux de voir comment une histoire aussi glauque et violente peut être transposée en animation douce, fluide et poétique… Verdict en mai, lors de la sélection « Un certain  regard » à Cannes !

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

Un duo de réalisatrices inédit

Nous connaissons déjà Zabou Breitman avec son film dramatique sur le déchirement amoureux : Je l'aimais avec Daniel Auteuil. Ce film n'a pas été bien accueilli par la critique, et malgré son fort potentiel émotionnel, n'a pas su nous marquer chez Fruits qu'on fit. Eléa Gobbe-Mevellec, quant à elle, a travaillé avec Joan Sfar pour Le Chat du Rabbin, film d'animation issu de la BD.

Ces deux cinéastes s'associent pour nous proposer un drame amoureux en animation, au cœur des conflits entre l'Orient et l'Occident. La dramaturgie de Zabou et les talents visuels d'Eléa donneront-ils vie à un chef d'oeuvre ?

Les hirondelles de Kaboul : un film inspiré d'un roman Algérien

Le scénario Les hirondelles de Kaboul est issu du roman du même nom, écrit par Yasmina Khadra. Ce roman glaçant est une succession de drames, entre lapidation, aveux, deuil, agression ou encore prison. Le film Les hirondelles de Kaboul devrait alors nous pousser dans nos retranchements avec cette histoire d'amour sur fond religieux, politique et social.

On est curieux de voir comment une histoire aussi glauque et violente peut être transposée en animation douce, fluide et poétique... Verdict en mai, lors de la sélection "Un certain  regard" à Cannes !

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

Un duo de réalisatrices inédit

Nous connaissons déjà Zabou Breitman avec son film dramatique sur le déchirement amoureux : Je l'aimais avec Daniel Auteuil. Ce film n'a pas été bien accueilli par la critique, et malgré son fort potentiel émotionnel, n'a pas su nous marquer chez Fruits qu'on fit. Eléa Gobbe-Mevellec, quant à elle, a travaillé avec Joan Sfar pour Le Chat du Rabbin, film d'animation issu de la BD.

Ces deux cinéastes s'associent pour nous proposer un drame amoureux en animation, au cœur des conflits entre l'Orient et l'Occident. La dramaturgie de Zabou et les talents visuels d'Eléa donneront-ils vie à un chef d'oeuvre ?

Les hirondelles de Kaboul : un film inspiré d'un roman Algérien

Le scénario Les hirondelles de Kaboul est issu du roman du même nom, écrit par Yasmina Khadra. Ce roman glaçant est une succession de drames, entre lapidation, aveux, deuil, agression ou encore prison. Le film Les hirondelles de Kaboul devrait alors nous pousser dans nos retranchements avec cette histoire d'amour sur fond religieux, politique et social.

On est curieux de voir comment une histoire aussi glauque et violente peut être transposée en animation douce, fluide et poétique... Verdict en mai, lors de la sélection "Un certain  regard" à Cannes !

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

Un duo de réalisatrices inédit

Nous connaissons déjà Zabou Breitman avec son film dramatique sur le déchirement amoureux : Je l'aimais avec Daniel Auteuil. Ce film n'a pas été bien accueilli par la critique, et malgré son fort potentiel émotionnel, n'a pas su nous marquer chez Fruits qu'on fit. Eléa Gobbe-Mevellec, quant à elle, a travaillé avec Joan Sfar pour Le Chat du Rabbin, film d'animation issu de la BD.

Ces deux cinéastes s'associent pour nous proposer un drame amoureux en animation, au cœur des conflits entre l'Orient et l'Occident. La dramaturgie de Zabou et les talents visuels d'Eléa donneront-ils vie à un chef d'oeuvre ?

Les hirondelles de Kaboul : un film inspiré d'un roman Algérien

Le scénario Les hirondelles de Kaboul est issu du roman du même nom, écrit par Yasmina Khadra. Ce roman glaçant est une succession de drames, entre lapidation, aveux, deuil, agression ou encore prison. Le film Les hirondelles de Kaboul devrait alors nous pousser dans nos retranchements avec cette histoire d'amour sur fond religieux, politique et social.

On est curieux de voir comment une histoire aussi glauque et violente peut être transposée en animation douce, fluide et poétique... Verdict en mai, lors de la sélection "Un certain  regard" à Cannes !

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

Un duo de réalisatrices inédit

Nous connaissons déjà Zabou Breitman avec son film dramatique sur le déchirement amoureux : Je l'aimais avec Daniel Auteuil. Ce film n'a pas été bien accueilli par la critique, et malgré son fort potentiel émotionnel, n'a pas su nous marquer chez Fruits qu'on fit. Eléa Gobbe-Mevellec, quant à elle, a travaillé avec Joan Sfar pour Le Chat du Rabbin, film d'animation issu de la BD.

Ces deux cinéastes s'associent pour nous proposer un drame amoureux en animation, au cœur des conflits entre l'Orient et l'Occident. La dramaturgie de Zabou et les talents visuels d'Eléa donneront-ils vie à un chef d'oeuvre ?

Les hirondelles de Kaboul : un film inspiré d'un roman Algérien

Le scénario Les hirondelles de Kaboul est issu du roman du même nom, écrit par Yasmina Khadra. Ce roman glaçant est une succession de drames, entre lapidation, aveux, deuil, agression ou encore prison. Le film Les hirondelles de Kaboul devrait alors nous pousser dans nos retranchements avec cette histoire d'amour sur fond religieux, politique et social.

On est curieux de voir comment une histoire aussi glauque et violente peut être transposée en animation douce, fluide et poétique... Verdict en mai, lors de la sélection "Un certain  regard" à Cannes !

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?