fbpx

Synopsis

Les yeux jaunes des crocodiles, c’est l’histoire de deux sœurs qui s’aiment et se tiraillent. Joséphine est timide et maladroite, Iris est fière et extravagante. Pour se « sentir vivante » et s’exhiber aux médias, cette dernière demande à Joséphine de lui écrire un roman. Une multitude de personnages dansent autour de ces deux protagonistes, entre grossesse et crise d’ado.

 

« Quoi ?! Le roman va être adapté en film ? Vite, je dois finir le livre avant d’aller au cinéma. » Regarder une adaptation, c’est toujours délicat et nombreux sont les débats intérieurs avant d’entrer au Gaumont. Puisque le roman de Katherine Pancol est plutôt léger (malgré sa plume, on ne la considère pas comme Maupassant), je n’ai pas hésité à voir le film, quitte à être déçue.

Malgré les apparences, ce livre n’est pas qu’un best-seller à l’eau de rose. C’est aussi un roman plein d’émotions qui reflète finement les conflits familiaux. On est rassuré en découvrant le personnage de Joséphine qui n’a aucune confiance en elle. Elle épluche des pommes de terre, elle est débordée de travail et elle bredouille lors d’une rencontre amoureuse. Bref, c’est une fille de la vraie vie.

Même si cette histoire s’inscrit dans un contexte banal, dans une banlieue Parisienne, elle a des allures féériques et rocambolesque. Je ne vous dirai pas ce qu’il se passe avec les crocodiles ! Ce film est agréable grâce à ses acteurs de qualité et son adaptation bien ficelée, par contre, la meilleure chose à faire est de lire le roman. Les 18 personnages y sont beaucoup mieux décortiqués !

Les yeux jaunes des crocodiles, du roman au film

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Les yeux jaunes des crocodiles, c’est l’histoire de deux sœurs qui s’aiment et se tiraillent. Joséphine est timide et maladroite, Iris est fière et extravagante. Pour se « sentir vivante » et s’exhiber aux médias, cette dernière demande à Joséphine de lui écrire un roman. Une multitude de personnages dansent autour de ces deux protagonistes, entre grossesse et crise d’ado.

 

« Quoi ?! Le roman va être adapté en film ? Vite, je dois finir le livre avant d’aller au cinéma. » Regarder une adaptation, c’est toujours délicat et nombreux sont les débats intérieurs avant d’entrer au Gaumont. Puisque le roman de Katherine Pancol est plutôt léger (malgré sa plume, on ne la considère pas comme Maupassant), je n’ai pas hésité à voir le film, quitte à être déçue.

Malgré les apparences, ce livre n’est pas qu’un best-seller à l’eau de rose. C’est aussi un roman plein d’émotions qui reflète finement les conflits familiaux. On est rassuré en découvrant le personnage de Joséphine qui n’a aucune confiance en elle. Elle épluche des pommes de terre, elle est débordée de travail et elle bredouille lors d’une rencontre amoureuse. Bref, c’est une fille de la vraie vie.

Même si cette histoire s’inscrit dans un contexte banal, dans une banlieue Parisienne, elle a des allures féériques et rocambolesque. Je ne vous dirai pas ce qu’il se passe avec les crocodiles ! Ce film est agréable grâce à ses acteurs de qualité et son adaptation bien ficelée, par contre, la meilleure chose à faire est de lire le roman. Les 18 personnages y sont beaucoup mieux décortiqués !

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Les yeux jaunes des crocodiles, c’est l’histoire de deux sœurs qui s’aiment et se tiraillent. Joséphine est timide et maladroite, Iris est fière et extravagante. Pour se « sentir vivante » et s’exhiber aux médias, cette dernière demande à Joséphine de lui écrire un roman. Une multitude de personnages dansent autour de ces deux protagonistes, entre grossesse et crise d’ado.

 

« Quoi ?! Le roman va être adapté en film ? Vite, je dois finir le livre avant d’aller au cinéma. » Regarder une adaptation, c’est toujours délicat et nombreux sont les débats intérieurs avant d’entrer au Gaumont. Puisque le roman de Katherine Pancol est plutôt léger (malgré sa plume, on ne la considère pas comme Maupassant), je n’ai pas hésité à voir le film, quitte à être déçue.

Malgré les apparences, ce livre n’est pas qu’un best-seller à l’eau de rose. C’est aussi un roman plein d’émotions qui reflète finement les conflits familiaux. On est rassuré en découvrant le personnage de Joséphine qui n’a aucune confiance en elle. Elle épluche des pommes de terre, elle est débordée de travail et elle bredouille lors d’une rencontre amoureuse. Bref, c’est une fille de la vraie vie.

Même si cette histoire s’inscrit dans un contexte banal, dans une banlieue Parisienne, elle a des allures féériques et rocambolesque. Je ne vous dirai pas ce qu’il se passe avec les crocodiles ! Ce film est agréable grâce à ses acteurs de qualité et son adaptation bien ficelée, par contre, la meilleure chose à faire est de lire le roman. Les 18 personnages y sont beaucoup mieux décortiqués !

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Les yeux jaunes des crocodiles, du roman au film

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Les yeux jaunes des crocodiles, c’est l’histoire de deux sœurs qui s’aiment et se tiraillent. Joséphine est timide et maladroite, Iris est fière et extravagante. Pour se « sentir vivante » et s’exhiber aux médias, cette dernière demande à Joséphine de lui écrire un roman. Une multitude de personnages dansent autour de ces deux protagonistes, entre grossesse et crise d’ado.

 

« Quoi ?! Le roman va être adapté en film ? Vite, je dois finir le livre avant d’aller au cinéma. » Regarder une adaptation, c’est toujours délicat et nombreux sont les débats intérieurs avant d’entrer au Gaumont. Puisque le roman de Katherine Pancol est plutôt léger (malgré sa plume, on ne la considère pas comme Maupassant), je n’ai pas hésité à voir le film, quitte à être déçue.

Malgré les apparences, ce livre n’est pas qu’un best-seller à l’eau de rose. C’est aussi un roman plein d’émotions qui reflète finement les conflits familiaux. On est rassuré en découvrant le personnage de Joséphine qui n’a aucune confiance en elle. Elle épluche des pommes de terre, elle est débordée de travail et elle bredouille lors d’une rencontre amoureuse. Bref, c’est une fille de la vraie vie.

Même si cette histoire s’inscrit dans un contexte banal, dans une banlieue Parisienne, elle a des allures féériques et rocambolesque. Je ne vous dirai pas ce qu’il se passe avec les crocodiles ! Ce film est agréable grâce à ses acteurs de qualité et son adaptation bien ficelée, par contre, la meilleure chose à faire est de lire le roman. Les 18 personnages y sont beaucoup mieux décortiqués !

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Les yeux jaunes des crocodiles, c’est l’histoire de deux sœurs qui s’aiment et se tiraillent. Joséphine est timide et maladroite, Iris est fière et extravagante. Pour se « sentir vivante » et s’exhiber aux médias, cette dernière demande à Joséphine de lui écrire un roman. Une multitude de personnages dansent autour de ces deux protagonistes, entre grossesse et crise d’ado.

 

« Quoi ?! Le roman va être adapté en film ? Vite, je dois finir le livre avant d’aller au cinéma. » Regarder une adaptation, c’est toujours délicat et nombreux sont les débats intérieurs avant d’entrer au Gaumont. Puisque le roman de Katherine Pancol est plutôt léger (malgré sa plume, on ne la considère pas comme Maupassant), je n’ai pas hésité à voir le film, quitte à être déçue.

Malgré les apparences, ce livre n’est pas qu’un best-seller à l’eau de rose. C’est aussi un roman plein d’émotions qui reflète finement les conflits familiaux. On est rassuré en découvrant le personnage de Joséphine qui n’a aucune confiance en elle. Elle épluche des pommes de terre, elle est débordée de travail et elle bredouille lors d’une rencontre amoureuse. Bref, c’est une fille de la vraie vie.

Même si cette histoire s’inscrit dans un contexte banal, dans une banlieue Parisienne, elle a des allures féériques et rocambolesque. Je ne vous dirai pas ce qu’il se passe avec les crocodiles ! Ce film est agréable grâce à ses acteurs de qualité et son adaptation bien ficelée, par contre, la meilleure chose à faire est de lire le roman. Les 18 personnages y sont beaucoup mieux décortiqués !

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?