La sortie exclusive de Roma sur la plateforme Netflix a fait rager les cinéphiles en décembre 2018, et continue à faire jaser alors que le Festival de Cannes 2019 commence, à l’heure où je vous écris.

Roma, ou la polémique entre Netflix et le cinéma

Effectivement, le réalisateur Mexicain Alfonso Cuaron offre à Netflix un chef d’oeuvre de mise en scène, une prouesse de photographie, une image au grain impeccable ; le tout avec pléthore de travelling dans des paysages époustouflants. C’est là que l’on pense : « Merde, pourquoi pas sur grand écran ? »

A moins d’avoir une très grande télé, Roma est clairement le type d’oeuvre à voir au cinéma, avec un son Dolby et un écran panoramique pour être pleinement dans le décor.

Roma : quand la mise en scène magnifie le scénario

Mais n’entrons pas dans la polémique et passons à la critique. Roma fait la chronique d’une année tumultueuse dans la vie d’une famille de la classe moyenne à Mexico au début des années 1970. L’émotion du film – parfois troublante – réside dans les personnages féminins : Cleo, la domestique qui attend un bébé ; et Sofia, la mère de famille délaissée.

Avec le film Roma, vous ne serez pas épaté par la richesse du scénario mais par la virtuosité de la mise en scène. Le film est contemplatif. Chaque scène est un tableau vivant qui évoque nos souvenirs d’enfance : une vue d’une table à manger recouverte de jouets et d’assiettes gourmandes ; des disputes anodines dans la chambre ; les aboiements du chien ; des virées à la plage… Chaque plan met en exergue la solitude de Cleo et son impuissance face à l’extérieur. Les scènes sont longues, contemplatives, jamais ennuyeuses grâce à la beauté de l’image.

L’émotion vient en crescendo : d’abord le contexte et la présentation de chaque personnage ; ensuite les drames et événements extérieur qui viennent affaiblir nos deux personnages féminins. Alors que nous sommes profondément touchés, le film se termine sur une fin positive et ouverte : la vie continue, quoi qu’il arrive.

Roma est un film à voir absolument par tous les abonnés Netflix. Une oeuvre de cette ampleur donne plus d’attrait à la plateforme qui ne cesse d’ajouter à son catalogue des films cultes et d’une grande qualité artistique. Espérons maintenant que les nouveaux films produits par Netflix puissent aussi passer en salles !

 

Genre

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

La sortie exclusive de Roma sur la plateforme Netflix a fait rager les cinéphiles en décembre 2018, et continue à faire jaser alors que le Festival de Cannes 2019 commence, à l'heure où je vous écris.

Roma, ou la polémique entre Netflix et le cinéma

Effectivement, le réalisateur Mexicain Alfonso Cuaron offre à Netflix un chef d'oeuvre de mise en scène, une prouesse de photographie, une image au grain impeccable ; le tout avec pléthore de travelling dans des paysages époustouflants. C'est là que l'on pense : "Merde, pourquoi pas sur grand écran ?"

A moins d'avoir une très grande télé, Roma est clairement le type d'oeuvre à voir au cinéma, avec un son Dolby et un écran panoramique pour être pleinement dans le décor.

Roma : quand la mise en scène magnifie le scénario

Mais n'entrons pas dans la polémique et passons à la critique. Roma fait la chronique d'une année tumultueuse dans la vie d'une famille de la classe moyenne à Mexico au début des années 1970. L'émotion du film - parfois troublante - réside dans les personnages féminins : Cleo, la domestique qui attend un bébé ; et Sofia, la mère de famille délaissée.

Avec le film Roma, vous ne serez pas épaté par la richesse du scénario mais par la virtuosité de la mise en scène. Le film est contemplatif. Chaque scène est un tableau vivant qui évoque nos souvenirs d'enfance : une vue d'une table à manger recouverte de jouets et d'assiettes gourmandes ; des disputes anodines dans la chambre ; les aboiements du chien ; des virées à la plage... Chaque plan met en exergue la solitude de Cleo et son impuissance face à l'extérieur. Les scènes sont longues, contemplatives, jamais ennuyeuses grâce à la beauté de l'image.

L'émotion vient en crescendo : d'abord le contexte et la présentation de chaque personnage ; ensuite les drames et événements extérieur qui viennent affaiblir nos deux personnages féminins. Alors que nous sommes profondément touchés, le film se termine sur une fin positive et ouverte : la vie continue, quoi qu'il arrive.

Roma est un film à voir absolument par tous les abonnés Netflix. Une oeuvre de cette ampleur donne plus d'attrait à la plateforme qui ne cesse d'ajouter à son catalogue des films cultes et d'une grande qualité artistique. Espérons maintenant que les nouveaux films produits par Netflix puissent aussi passer en salles !

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

La sortie exclusive de Roma sur la plateforme Netflix a fait rager les cinéphiles en décembre 2018, et continue à faire jaser alors que le Festival de Cannes 2019 commence, à l'heure où je vous écris.

Roma, ou la polémique entre Netflix et le cinéma

Effectivement, le réalisateur Mexicain Alfonso Cuaron offre à Netflix un chef d'oeuvre de mise en scène, une prouesse de photographie, une image au grain impeccable ; le tout avec pléthore de travelling dans des paysages époustouflants. C'est là que l'on pense : "Merde, pourquoi pas sur grand écran ?"

A moins d'avoir une très grande télé, Roma est clairement le type d'oeuvre à voir au cinéma, avec un son Dolby et un écran panoramique pour être pleinement dans le décor.

Roma : quand la mise en scène magnifie le scénario

Mais n'entrons pas dans la polémique et passons à la critique. Roma fait la chronique d'une année tumultueuse dans la vie d'une famille de la classe moyenne à Mexico au début des années 1970. L'émotion du film - parfois troublante - réside dans les personnages féminins : Cleo, la domestique qui attend un bébé ; et Sofia, la mère de famille délaissée.

Avec le film Roma, vous ne serez pas épaté par la richesse du scénario mais par la virtuosité de la mise en scène. Le film est contemplatif. Chaque scène est un tableau vivant qui évoque nos souvenirs d'enfance : une vue d'une table à manger recouverte de jouets et d'assiettes gourmandes ; des disputes anodines dans la chambre ; les aboiements du chien ; des virées à la plage... Chaque plan met en exergue la solitude de Cleo et son impuissance face à l'extérieur. Les scènes sont longues, contemplatives, jamais ennuyeuses grâce à la beauté de l'image.

L'émotion vient en crescendo : d'abord le contexte et la présentation de chaque personnage ; ensuite les drames et événements extérieur qui viennent affaiblir nos deux personnages féminins. Alors que nous sommes profondément touchés, le film se termine sur une fin positive et ouverte : la vie continue, quoi qu'il arrive.

Roma est un film à voir absolument par tous les abonnés Netflix. Une oeuvre de cette ampleur donne plus d'attrait à la plateforme qui ne cesse d'ajouter à son catalogue des films cultes et d'une grande qualité artistique. Espérons maintenant que les nouveaux films produits par Netflix puissent aussi passer en salles !

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Genre

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

La sortie exclusive de Roma sur la plateforme Netflix a fait rager les cinéphiles en décembre 2018, et continue à faire jaser alors que le Festival de Cannes 2019 commence, à l'heure où je vous écris.

Roma, ou la polémique entre Netflix et le cinéma

Effectivement, le réalisateur Mexicain Alfonso Cuaron offre à Netflix un chef d'oeuvre de mise en scène, une prouesse de photographie, une image au grain impeccable ; le tout avec pléthore de travelling dans des paysages époustouflants. C'est là que l'on pense : "Merde, pourquoi pas sur grand écran ?"

A moins d'avoir une très grande télé, Roma est clairement le type d'oeuvre à voir au cinéma, avec un son Dolby et un écran panoramique pour être pleinement dans le décor.

Roma : quand la mise en scène magnifie le scénario

Mais n'entrons pas dans la polémique et passons à la critique. Roma fait la chronique d'une année tumultueuse dans la vie d'une famille de la classe moyenne à Mexico au début des années 1970. L'émotion du film - parfois troublante - réside dans les personnages féminins : Cleo, la domestique qui attend un bébé ; et Sofia, la mère de famille délaissée.

Avec le film Roma, vous ne serez pas épaté par la richesse du scénario mais par la virtuosité de la mise en scène. Le film est contemplatif. Chaque scène est un tableau vivant qui évoque nos souvenirs d'enfance : une vue d'une table à manger recouverte de jouets et d'assiettes gourmandes ; des disputes anodines dans la chambre ; les aboiements du chien ; des virées à la plage... Chaque plan met en exergue la solitude de Cleo et son impuissance face à l'extérieur. Les scènes sont longues, contemplatives, jamais ennuyeuses grâce à la beauté de l'image.

L'émotion vient en crescendo : d'abord le contexte et la présentation de chaque personnage ; ensuite les drames et événements extérieur qui viennent affaiblir nos deux personnages féminins. Alors que nous sommes profondément touchés, le film se termine sur une fin positive et ouverte : la vie continue, quoi qu'il arrive.

Roma est un film à voir absolument par tous les abonnés Netflix. Une oeuvre de cette ampleur donne plus d'attrait à la plateforme qui ne cesse d'ajouter à son catalogue des films cultes et d'une grande qualité artistique. Espérons maintenant que les nouveaux films produits par Netflix puissent aussi passer en salles !

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

La sortie exclusive de Roma sur la plateforme Netflix a fait rager les cinéphiles en décembre 2018, et continue à faire jaser alors que le Festival de Cannes 2019 commence, à l'heure où je vous écris.

Roma, ou la polémique entre Netflix et le cinéma

Effectivement, le réalisateur Mexicain Alfonso Cuaron offre à Netflix un chef d'oeuvre de mise en scène, une prouesse de photographie, une image au grain impeccable ; le tout avec pléthore de travelling dans des paysages époustouflants. C'est là que l'on pense : "Merde, pourquoi pas sur grand écran ?"

A moins d'avoir une très grande télé, Roma est clairement le type d'oeuvre à voir au cinéma, avec un son Dolby et un écran panoramique pour être pleinement dans le décor.

Roma : quand la mise en scène magnifie le scénario

Mais n'entrons pas dans la polémique et passons à la critique. Roma fait la chronique d'une année tumultueuse dans la vie d'une famille de la classe moyenne à Mexico au début des années 1970. L'émotion du film - parfois troublante - réside dans les personnages féminins : Cleo, la domestique qui attend un bébé ; et Sofia, la mère de famille délaissée.

Avec le film Roma, vous ne serez pas épaté par la richesse du scénario mais par la virtuosité de la mise en scène. Le film est contemplatif. Chaque scène est un tableau vivant qui évoque nos souvenirs d'enfance : une vue d'une table à manger recouverte de jouets et d'assiettes gourmandes ; des disputes anodines dans la chambre ; les aboiements du chien ; des virées à la plage... Chaque plan met en exergue la solitude de Cleo et son impuissance face à l'extérieur. Les scènes sont longues, contemplatives, jamais ennuyeuses grâce à la beauté de l'image.

L'émotion vient en crescendo : d'abord le contexte et la présentation de chaque personnage ; ensuite les drames et événements extérieur qui viennent affaiblir nos deux personnages féminins. Alors que nous sommes profondément touchés, le film se termine sur une fin positive et ouverte : la vie continue, quoi qu'il arrive.

Roma est un film à voir absolument par tous les abonnés Netflix. Une oeuvre de cette ampleur donne plus d'attrait à la plateforme qui ne cesse d'ajouter à son catalogue des films cultes et d'une grande qualité artistique. Espérons maintenant que les nouveaux films produits par Netflix puissent aussi passer en salles !

 

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?