Synposis de Star Wars : Les Derniers Jedi
« Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé. »

La célèbre saga revient dans les salles sombres, avec ce 8e épisode Star Wars : Les derniers Jedi, suite légitime du « Réveil de la force » sorti en 2015. Ce dernier avait la lourde tâche de relancer et de dépoussiérer la saga en plaisant à la fois aux nouvelles générations mais en ne délaissant pas les anciens, fans de la première heure. Ainsi, si l’épisode VII était réussi mais bien trop calqué sur le modèle de l’épisode IV, il avait le mérite de présenter des personnages intéressants et un background avec beaucoup de potentiel. Et bien je peux dire, en toute subjectivité bien sûr, que ce 8e épisode est unique et magistral. Voici mon avis à chaud en quelques lignes !

Star Wars Les Derniers Jedi

Finn aux prises avec Phasma © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

N’en déplaise aux puristes récalcitrants, cet épisode apporte son lot de nouveautés, mais en respectant la philosophie de la saga. La force de cet épisode est qu’il accepte qu’il y a eu une prélogie, et ne se base pas uniquement sur la trilogie originale. De ce fait, la mise en scène, très impressionnante, s’appuie sur des clins d’œil et des rebondissements qui font honneur à la saga, mais en n’abusant pas de fan service. Le réalisateur, l’excellent Ryan Johnson à qui l’ont doit Looper, dispose d’une touche artistique de haut niveau (Cet épisode est beau à regarder !) et a créé un épisode sensationnel. La prise de risque est considérable, certes, mais elle s’avère payante tant elle démystifie les légendes et les clichés vus et revus. J’entends par là que ce Star Wars va vous surprendre, au bon comme au mauvais sens du terme (certaines choses sont un peu grosses). Rien n’est facile dans cet épisode, rien ne se déroule comme on pourrait l’imaginer en voyant la bande annonce, et c’est cette surprise omniprésente dans tout le film qui donne à ce Star Wars une saveur particulière.

Star Wars Les Derniers Jedi

La relation entre Rey et Luke est une part importante du film © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Car si Ryan Johnson nous avait offert exactement ce que l’on attendait, on aurait été déçu puisque le film n’aurait jamais été à la hauteur de l’attente. En bouleversant certains codes, Star Wars : Les derniers Jedi nous rappelle que c’est une nouvelle trilogie, avec des personnages bien différents des deux précédentes. L’approche de la force est très intéressante, et remet en question des choses fondamentales comme l’équilibre ou encore l’ordre Jedi. Ainsi, le message du film démontre clairement que la force ne se transmet pas que de père en fils, et les doctrines précédemment établies qui n’ont pas fait leurs preuves (jedi ou sith), n’ont plus aucune importance, l’importance étant les choix que les nouveaux personnages vont faire.

Star Wars : Les derniers Jedi est pour moi une réussite, pas sans défauts néanmoins, mais c’est un Star Wars, un vrai de vrai. Même si il suit bien évidemment les traditionnels schémas liés à la saga, ils surprend et bouleverse par moment. Certains seront déçus, en comparant sans cesse à ceux réalisés par George Lucas. Mais à force de trop se tourner vers le passé, on n’innove jamais. Et ça, Ryan Johnson l’a bien compris.

Synposis de Star Wars : Les Derniers Jedi
"Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé."

La célèbre saga revient dans les salles sombres, avec ce 8e épisode Star Wars : Les derniers Jedi, suite légitime du "Réveil de la force" sorti en 2015. Ce dernier avait la lourde tâche de relancer et de dépoussiérer la saga en plaisant à la fois aux nouvelles générations mais en ne délaissant pas les anciens, fans de la première heure. Ainsi, si l’épisode VII était réussi mais bien trop calqué sur le modèle de l’épisode IV, il avait le mérite de présenter des personnages intéressants et un background avec beaucoup de potentiel. Et bien je peux dire, en toute subjectivité bien sûr, que ce 8e épisode est unique et magistral. Voici mon avis à chaud en quelques lignes !

Star Wars Les Derniers Jedi

Finn aux prises avec Phasma © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

N’en déplaise aux puristes récalcitrants, cet épisode apporte son lot de nouveautés, mais en respectant la philosophie de la saga. La force de cet épisode est qu’il accepte qu’il y a eu une prélogie, et ne se base pas uniquement sur la trilogie originale. De ce fait, la mise en scène, très impressionnante, s’appuie sur des clins d’œil et des rebondissements qui font honneur à la saga, mais en n’abusant pas de fan service. Le réalisateur, l’excellent Ryan Johnson à qui l’ont doit Looper, dispose d’une touche artistique de haut niveau (Cet épisode est beau à regarder !) et a créé un épisode sensationnel. La prise de risque est considérable, certes, mais elle s’avère payante tant elle démystifie les légendes et les clichés vus et revus. J’entends par là que ce Star Wars va vous surprendre, au bon comme au mauvais sens du terme (certaines choses sont un peu grosses). Rien n’est facile dans cet épisode, rien ne se déroule comme on pourrait l’imaginer en voyant la bande annonce, et c’est cette surprise omniprésente dans tout le film qui donne à ce Star Wars une saveur particulière.

Star Wars Les Derniers Jedi

La relation entre Rey et Luke est une part importante du film © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Car si Ryan Johnson nous avait offert exactement ce que l’on attendait, on aurait été déçu puisque le film n’aurait jamais été à la hauteur de l’attente. En bouleversant certains codes, Star Wars : Les derniers Jedi nous rappelle que c’est une nouvelle trilogie, avec des personnages bien différents des deux précédentes. L’approche de la force est très intéressante, et remet en question des choses fondamentales comme l’équilibre ou encore l’ordre Jedi. Ainsi, le message du film démontre clairement que la force ne se transmet pas que de père en fils, et les doctrines précédemment établies qui n'ont pas fait leurs preuves (jedi ou sith), n'ont plus aucune importance, l'importance étant les choix que les nouveaux personnages vont faire.

Star Wars : Les derniers Jedi est pour moi une réussite, pas sans défauts néanmoins, mais c’est un Star Wars, un vrai de vrai. Même si il suit bien évidemment les traditionnels schémas liés à la saga, ils surprend et bouleverse par moment. Certains seront déçus, en comparant sans cesse à ceux réalisés par George Lucas. Mais à force de trop se tourner vers le passé, on n’innove jamais. Et ça, Ryan Johnson l’a bien compris.

Simon

Simon

http://www.simonperoys.fr/

Calme et discret, j’ai un goût prononcé pour le 7e art ! Pourquoi ? Parce que le cinéma est un art formidable. Il permet de rêver, de se cultiver, de rire, de se retrouver, de s’émouvoir. Pour moi, il n’y a pas de genre de film parfait, le principal est d’en prendre plein les yeux ! J’essaye d’apprécier chaque film à sa juste valeur. Les salles obscures me font toujours un effet particulier, car quand j’étais enfant, je n’y allais pas souvent. Les séances étaient alors pour moi des moments tant attendus. Aujourd’hui, je déguste le cinéma sans modération pour me rafraichir les idées, tel un melon savoureux et sucré que l’on peut consommer à volonté.

Synposis de Star Wars : Les Derniers Jedi
"Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé."

La célèbre saga revient dans les salles sombres, avec ce 8e épisode Star Wars : Les derniers Jedi, suite légitime du "Réveil de la force" sorti en 2015. Ce dernier avait la lourde tâche de relancer et de dépoussiérer la saga en plaisant à la fois aux nouvelles générations mais en ne délaissant pas les anciens, fans de la première heure. Ainsi, si l’épisode VII était réussi mais bien trop calqué sur le modèle de l’épisode IV, il avait le mérite de présenter des personnages intéressants et un background avec beaucoup de potentiel. Et bien je peux dire, en toute subjectivité bien sûr, que ce 8e épisode est unique et magistral. Voici mon avis à chaud en quelques lignes !

Star Wars Les Derniers Jedi

Finn aux prises avec Phasma © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

N’en déplaise aux puristes récalcitrants, cet épisode apporte son lot de nouveautés, mais en respectant la philosophie de la saga. La force de cet épisode est qu’il accepte qu’il y a eu une prélogie, et ne se base pas uniquement sur la trilogie originale. De ce fait, la mise en scène, très impressionnante, s’appuie sur des clins d’œil et des rebondissements qui font honneur à la saga, mais en n’abusant pas de fan service. Le réalisateur, l’excellent Ryan Johnson à qui l’ont doit Looper, dispose d’une touche artistique de haut niveau (Cet épisode est beau à regarder !) et a créé un épisode sensationnel. La prise de risque est considérable, certes, mais elle s’avère payante tant elle démystifie les légendes et les clichés vus et revus. J’entends par là que ce Star Wars va vous surprendre, au bon comme au mauvais sens du terme (certaines choses sont un peu grosses). Rien n’est facile dans cet épisode, rien ne se déroule comme on pourrait l’imaginer en voyant la bande annonce, et c’est cette surprise omniprésente dans tout le film qui donne à ce Star Wars une saveur particulière.

Star Wars Les Derniers Jedi

La relation entre Rey et Luke est une part importante du film © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Car si Ryan Johnson nous avait offert exactement ce que l’on attendait, on aurait été déçu puisque le film n’aurait jamais été à la hauteur de l’attente. En bouleversant certains codes, Star Wars : Les derniers Jedi nous rappelle que c’est une nouvelle trilogie, avec des personnages bien différents des deux précédentes. L’approche de la force est très intéressante, et remet en question des choses fondamentales comme l’équilibre ou encore l’ordre Jedi. Ainsi, le message du film démontre clairement que la force ne se transmet pas que de père en fils, et les doctrines précédemment établies qui n'ont pas fait leurs preuves (jedi ou sith), n'ont plus aucune importance, l'importance étant les choix que les nouveaux personnages vont faire.

Star Wars : Les derniers Jedi est pour moi une réussite, pas sans défauts néanmoins, mais c’est un Star Wars, un vrai de vrai. Même si il suit bien évidemment les traditionnels schémas liés à la saga, ils surprend et bouleverse par moment. Certains seront déçus, en comparant sans cesse à ceux réalisés par George Lucas. Mais à force de trop se tourner vers le passé, on n’innove jamais. Et ça, Ryan Johnson l’a bien compris.

Simon

Simon

http://www.simonperoys.fr/

Calme et discret, j’ai un goût prononcé pour le 7e art ! Pourquoi ? Parce que le cinéma est un art formidable. Il permet de rêver, de se cultiver, de rire, de se retrouver, de s’émouvoir. Pour moi, il n’y a pas de genre de film parfait, le principal est d’en prendre plein les yeux ! J’essaye d’apprécier chaque film à sa juste valeur. Les salles obscures me font toujours un effet particulier, car quand j’étais enfant, je n’y allais pas souvent. Les séances étaient alors pour moi des moments tant attendus. Aujourd’hui, je déguste le cinéma sans modération pour me rafraichir les idées, tel un melon savoureux et sucré que l’on peut consommer à volonté.

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Synposis de Star Wars : Les Derniers Jedi
"Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé."

La célèbre saga revient dans les salles sombres, avec ce 8e épisode Star Wars : Les derniers Jedi, suite légitime du "Réveil de la force" sorti en 2015. Ce dernier avait la lourde tâche de relancer et de dépoussiérer la saga en plaisant à la fois aux nouvelles générations mais en ne délaissant pas les anciens, fans de la première heure. Ainsi, si l’épisode VII était réussi mais bien trop calqué sur le modèle de l’épisode IV, il avait le mérite de présenter des personnages intéressants et un background avec beaucoup de potentiel. Et bien je peux dire, en toute subjectivité bien sûr, que ce 8e épisode est unique et magistral. Voici mon avis à chaud en quelques lignes !

Star Wars Les Derniers Jedi

Finn aux prises avec Phasma © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

N’en déplaise aux puristes récalcitrants, cet épisode apporte son lot de nouveautés, mais en respectant la philosophie de la saga. La force de cet épisode est qu’il accepte qu’il y a eu une prélogie, et ne se base pas uniquement sur la trilogie originale. De ce fait, la mise en scène, très impressionnante, s’appuie sur des clins d’œil et des rebondissements qui font honneur à la saga, mais en n’abusant pas de fan service. Le réalisateur, l’excellent Ryan Johnson à qui l’ont doit Looper, dispose d’une touche artistique de haut niveau (Cet épisode est beau à regarder !) et a créé un épisode sensationnel. La prise de risque est considérable, certes, mais elle s’avère payante tant elle démystifie les légendes et les clichés vus et revus. J’entends par là que ce Star Wars va vous surprendre, au bon comme au mauvais sens du terme (certaines choses sont un peu grosses). Rien n’est facile dans cet épisode, rien ne se déroule comme on pourrait l’imaginer en voyant la bande annonce, et c’est cette surprise omniprésente dans tout le film qui donne à ce Star Wars une saveur particulière.

Star Wars Les Derniers Jedi

La relation entre Rey et Luke est une part importante du film © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Car si Ryan Johnson nous avait offert exactement ce que l’on attendait, on aurait été déçu puisque le film n’aurait jamais été à la hauteur de l’attente. En bouleversant certains codes, Star Wars : Les derniers Jedi nous rappelle que c’est une nouvelle trilogie, avec des personnages bien différents des deux précédentes. L’approche de la force est très intéressante, et remet en question des choses fondamentales comme l’équilibre ou encore l’ordre Jedi. Ainsi, le message du film démontre clairement que la force ne se transmet pas que de père en fils, et les doctrines précédemment établies qui n'ont pas fait leurs preuves (jedi ou sith), n'ont plus aucune importance, l'importance étant les choix que les nouveaux personnages vont faire.

Star Wars : Les derniers Jedi est pour moi une réussite, pas sans défauts néanmoins, mais c’est un Star Wars, un vrai de vrai. Même si il suit bien évidemment les traditionnels schémas liés à la saga, ils surprend et bouleverse par moment. Certains seront déçus, en comparant sans cesse à ceux réalisés par George Lucas. Mais à force de trop se tourner vers le passé, on n’innove jamais. Et ça, Ryan Johnson l’a bien compris.

Simon

Simon

http://www.simonperoys.fr/

Calme et discret, j’ai un goût prononcé pour le 7e art ! Pourquoi ? Parce que le cinéma est un art formidable. Il permet de rêver, de se cultiver, de rire, de se retrouver, de s’émouvoir. Pour moi, il n’y a pas de genre de film parfait, le principal est d’en prendre plein les yeux ! J’essaye d’apprécier chaque film à sa juste valeur. Les salles obscures me font toujours un effet particulier, car quand j’étais enfant, je n’y allais pas souvent. Les séances étaient alors pour moi des moments tant attendus. Aujourd’hui, je déguste le cinéma sans modération pour me rafraichir les idées, tel un melon savoureux et sucré que l’on peut consommer à volonté.

Synposis de Star Wars : Les Derniers Jedi
"Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé."

La célèbre saga revient dans les salles sombres, avec ce 8e épisode Star Wars : Les derniers Jedi, suite légitime du "Réveil de la force" sorti en 2015. Ce dernier avait la lourde tâche de relancer et de dépoussiérer la saga en plaisant à la fois aux nouvelles générations mais en ne délaissant pas les anciens, fans de la première heure. Ainsi, si l’épisode VII était réussi mais bien trop calqué sur le modèle de l’épisode IV, il avait le mérite de présenter des personnages intéressants et un background avec beaucoup de potentiel. Et bien je peux dire, en toute subjectivité bien sûr, que ce 8e épisode est unique et magistral. Voici mon avis à chaud en quelques lignes !

Star Wars Les Derniers Jedi

Finn aux prises avec Phasma © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

N’en déplaise aux puristes récalcitrants, cet épisode apporte son lot de nouveautés, mais en respectant la philosophie de la saga. La force de cet épisode est qu’il accepte qu’il y a eu une prélogie, et ne se base pas uniquement sur la trilogie originale. De ce fait, la mise en scène, très impressionnante, s’appuie sur des clins d’œil et des rebondissements qui font honneur à la saga, mais en n’abusant pas de fan service. Le réalisateur, l’excellent Ryan Johnson à qui l’ont doit Looper, dispose d’une touche artistique de haut niveau (Cet épisode est beau à regarder !) et a créé un épisode sensationnel. La prise de risque est considérable, certes, mais elle s’avère payante tant elle démystifie les légendes et les clichés vus et revus. J’entends par là que ce Star Wars va vous surprendre, au bon comme au mauvais sens du terme (certaines choses sont un peu grosses). Rien n’est facile dans cet épisode, rien ne se déroule comme on pourrait l’imaginer en voyant la bande annonce, et c’est cette surprise omniprésente dans tout le film qui donne à ce Star Wars une saveur particulière.

Star Wars Les Derniers Jedi

La relation entre Rey et Luke est une part importante du film © Lucasfilm Ltd. All Rights Reserved.

Car si Ryan Johnson nous avait offert exactement ce que l’on attendait, on aurait été déçu puisque le film n’aurait jamais été à la hauteur de l’attente. En bouleversant certains codes, Star Wars : Les derniers Jedi nous rappelle que c’est une nouvelle trilogie, avec des personnages bien différents des deux précédentes. L’approche de la force est très intéressante, et remet en question des choses fondamentales comme l’équilibre ou encore l’ordre Jedi. Ainsi, le message du film démontre clairement que la force ne se transmet pas que de père en fils, et les doctrines précédemment établies qui n'ont pas fait leurs preuves (jedi ou sith), n'ont plus aucune importance, l'importance étant les choix que les nouveaux personnages vont faire.

Star Wars : Les derniers Jedi est pour moi une réussite, pas sans défauts néanmoins, mais c’est un Star Wars, un vrai de vrai. Même si il suit bien évidemment les traditionnels schémas liés à la saga, ils surprend et bouleverse par moment. Certains seront déçus, en comparant sans cesse à ceux réalisés par George Lucas. Mais à force de trop se tourner vers le passé, on n’innove jamais. Et ça, Ryan Johnson l’a bien compris.

Simon

Simon

http://www.simonperoys.fr/

Calme et discret, j’ai un goût prononcé pour le 7e art ! Pourquoi ? Parce que le cinéma est un art formidable. Il permet de rêver, de se cultiver, de rire, de se retrouver, de s’émouvoir. Pour moi, il n’y a pas de genre de film parfait, le principal est d’en prendre plein les yeux ! J’essaye d’apprécier chaque film à sa juste valeur. Les salles obscures me font toujours un effet particulier, car quand j’étais enfant, je n’y allais pas souvent. Les séances étaient alors pour moi des moments tant attendus. Aujourd’hui, je déguste le cinéma sans modération pour me rafraichir les idées, tel un melon savoureux et sucré que l’on peut consommer à volonté.

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?