Antoine, égoïste et insatisfait, ne s’est jamais réellement investi dans son rôle de mari et de père. Au bout du rouleau, sa femme Alice passe son temps à le rabaisser. Antoine décide de la quitter pour une histoire sans lendemain. Il pensait être libéré par cette séparation mais sa femme lui refilera ses enfants à garder pendant 15 jours… Pour le meilleur ou pour le pire ?

Pourquoi j’ai aimé ?

Il y a certaines comédies françaises, comme ça, qui ne nous donnent pas tellement envie. Mouais, sans plus. La bande-annonce semble déjà nous avoir tout dit, le scénario est vu et revu… Mais pourtant, le film fonctionne, il vous donnerait presque la patate.

Tout pour être heureux fait partie de ces films. Manu Payet nous touche en tant que père maladroit. Même s’il n’a pas été tendre avec sa femme, on ne parvient pas à le détester. Audrey Lamy est une super woman qui va faire bousculer sa vie de famille. Les pères aussi peuvent s’occuper de leurs enfants !

Nous voilà donc devant un portrait du « papa moderne », un portait attendrissant truffé de gags et blagues bien placées.

Un film léger pour se détendre et rire franchement, avec la petite larme à l’oeil ! 🙂

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Antoine, égoïste et insatisfait, ne s’est jamais réellement investi dans son rôle de mari et de père. Au bout du rouleau, sa femme Alice passe son temps à le rabaisser. Antoine décide de la quitter pour une histoire sans lendemain. Il pensait être libéré par cette séparation mais sa femme lui refilera ses enfants à garder pendant 15 jours... Pour le meilleur ou pour le pire ?

Pourquoi j'ai aimé ?

Il y a certaines comédies françaises, comme ça, qui ne nous donnent pas tellement envie. Mouais, sans plus. La bande-annonce semble déjà nous avoir tout dit, le scénario est vu et revu... Mais pourtant, le film fonctionne, il vous donnerait presque la patate.

Tout pour être heureux fait partie de ces films. Manu Payet nous touche en tant que père maladroit. Même s'il n'a pas été tendre avec sa femme, on ne parvient pas à le détester. Audrey Lamy est une super woman qui va faire bousculer sa vie de famille. Les pères aussi peuvent s'occuper de leurs enfants !

Nous voilà donc devant un portrait du "papa moderne", un portait attendrissant truffé de gags et blagues bien placées.

Un film léger pour se détendre et rire franchement, avec la petite larme à l'oeil ! :)

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Antoine, égoïste et insatisfait, ne s’est jamais réellement investi dans son rôle de mari et de père. Au bout du rouleau, sa femme Alice passe son temps à le rabaisser. Antoine décide de la quitter pour une histoire sans lendemain. Il pensait être libéré par cette séparation mais sa femme lui refilera ses enfants à garder pendant 15 jours... Pour le meilleur ou pour le pire ?

Pourquoi j'ai aimé ?

Il y a certaines comédies françaises, comme ça, qui ne nous donnent pas tellement envie. Mouais, sans plus. La bande-annonce semble déjà nous avoir tout dit, le scénario est vu et revu... Mais pourtant, le film fonctionne, il vous donnerait presque la patate.

Tout pour être heureux fait partie de ces films. Manu Payet nous touche en tant que père maladroit. Même s'il n'a pas été tendre avec sa femme, on ne parvient pas à le détester. Audrey Lamy est une super woman qui va faire bousculer sa vie de famille. Les pères aussi peuvent s'occuper de leurs enfants !

Nous voilà donc devant un portrait du "papa moderne", un portait attendrissant truffé de gags et blagues bien placées.

Un film léger pour se détendre et rire franchement, avec la petite larme à l'oeil ! :)

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Antoine, égoïste et insatisfait, ne s’est jamais réellement investi dans son rôle de mari et de père. Au bout du rouleau, sa femme Alice passe son temps à le rabaisser. Antoine décide de la quitter pour une histoire sans lendemain. Il pensait être libéré par cette séparation mais sa femme lui refilera ses enfants à garder pendant 15 jours... Pour le meilleur ou pour le pire ?

Pourquoi j'ai aimé ?

Il y a certaines comédies françaises, comme ça, qui ne nous donnent pas tellement envie. Mouais, sans plus. La bande-annonce semble déjà nous avoir tout dit, le scénario est vu et revu... Mais pourtant, le film fonctionne, il vous donnerait presque la patate.

Tout pour être heureux fait partie de ces films. Manu Payet nous touche en tant que père maladroit. Même s'il n'a pas été tendre avec sa femme, on ne parvient pas à le détester. Audrey Lamy est une super woman qui va faire bousculer sa vie de famille. Les pères aussi peuvent s'occuper de leurs enfants !

Nous voilà donc devant un portrait du "papa moderne", un portait attendrissant truffé de gags et blagues bien placées.

Un film léger pour se détendre et rire franchement, avec la petite larme à l'oeil ! :)

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Antoine, égoïste et insatisfait, ne s’est jamais réellement investi dans son rôle de mari et de père. Au bout du rouleau, sa femme Alice passe son temps à le rabaisser. Antoine décide de la quitter pour une histoire sans lendemain. Il pensait être libéré par cette séparation mais sa femme lui refilera ses enfants à garder pendant 15 jours... Pour le meilleur ou pour le pire ?

Pourquoi j'ai aimé ?

Il y a certaines comédies françaises, comme ça, qui ne nous donnent pas tellement envie. Mouais, sans plus. La bande-annonce semble déjà nous avoir tout dit, le scénario est vu et revu... Mais pourtant, le film fonctionne, il vous donnerait presque la patate.

Tout pour être heureux fait partie de ces films. Manu Payet nous touche en tant que père maladroit. Même s'il n'a pas été tendre avec sa femme, on ne parvient pas à le détester. Audrey Lamy est une super woman qui va faire bousculer sa vie de famille. Les pères aussi peuvent s'occuper de leurs enfants !

Nous voilà donc devant un portrait du "papa moderne", un portait attendrissant truffé de gags et blagues bien placées.

Un film léger pour se détendre et rire franchement, avec la petite larme à l'oeil ! :)

Josepha

Josepha

http://josepharouxel.fr

Je me suis lancée dans l’aventure du blog il y a trois ans, sur un overblog moche et sans contenu. Aujourd’hui, je me démène corps et âme pour ce projet gourmand : consommer du cinéma sans modération, avec plein d’autres passionnés ! Mes films de prédilection ? Les films d’auteurs, le cinéma français, les films mélodramatiques qui retournent la tête ! Le cinéma rend accro car “Foule du cinéma : foule en manque.”

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?