Synopsis de Une Femme Heureuse
Une jeune mère vit dans la banlieue de Londres. Femme au foyer, elle passe ses journées à s’occuper de ses enfants, de la maison et à attendre le retour de son mari le soir. Cette vie calme et rangée lui pèse de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus supporter sa situation…

Au premier abord, on a l’impression d’être tombé sur un film simple sur l’histoire d’une femme qui ne veut plus de sa routine et souhaite s’épanouir en se trouvant de nouveaux objectifs : bref, très contemplatif et sans rebondissements. Mais certains détails (et la présence de l’excellente Gemma Arterton en tête d’affiche) vont petit à petit nous prouver le contraire.
Le scénario est parfaitement bien implanté et on ressent au fur et à mesure la détresse de cette mère de famille, à tel point que l’on redoute le moment ou elle va craquer. Le film adopte un aspect de thriller pas désagréable du tout.

Le film prend une nouvelle tournure vers les 3/4 du scénario lorsque cette fameuse femme heureuse (dont on sait peu de chose, pas même le nom) va rencontrer un personnage énigmatique (très bien interprété par Jalil lespert), qui est en quelque sorte son miroir.
Le film nous fait douter quant à la nature de ses décisions, et il est difficile de savoir si elle regrette ses actes, ou bien si elle les assume pleinement. Un scénario et des personnages très mystérieux, en somme.

En défruinitive …

Une Femme Heureuse va apporter son lot de questionnements à propos de son histoire et du message passé. Il y a potentiellement un bon nombre de femmes et d’hommes qui se retrouvent dans cette situation, et le film nous pousse à nous interroger sur notre épanouissement et notre bonheur quand on ne partage pas forcément celui des autres.

Genre

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Une Femme Heureuse
Une jeune mère vit dans la banlieue de Londres. Femme au foyer, elle passe ses journées à s’occuper de ses enfants, de la maison et à attendre le retour de son mari le soir. Cette vie calme et rangée lui pèse de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus supporter sa situation...

Au premier abord, on a l'impression d'être tombé sur un film simple sur l'histoire d'une femme qui ne veut plus de sa routine et souhaite s'épanouir en se trouvant de nouveaux objectifs : bref, très contemplatif et sans rebondissements. Mais certains détails (et la présence de l'excellente Gemma Arterton en tête d'affiche) vont petit à petit nous prouver le contraire.
Le scénario est parfaitement bien implanté et on ressent au fur et à mesure la détresse de cette mère de famille, à tel point que l'on redoute le moment ou elle va craquer. Le film adopte un aspect de thriller pas désagréable du tout.

Le film prend une nouvelle tournure vers les 3/4 du scénario lorsque cette fameuse femme heureuse (dont on sait peu de chose, pas même le nom) va rencontrer un personnage énigmatique (très bien interprété par Jalil lespert), qui est en quelque sorte son miroir.
Le film nous fait douter quant à la nature de ses décisions, et il est difficile de savoir si elle regrette ses actes, ou bien si elle les assume pleinement. Un scénario et des personnages très mystérieux, en somme.

En défruinitive ...

Une Femme Heureuse va apporter son lot de questionnements à propos de son histoire et du message passé. Il y a potentiellement un bon nombre de femmes et d'hommes qui se retrouvent dans cette situation, et le film nous pousse à nous interroger sur notre épanouissement et notre bonheur quand on ne partage pas forcément celui des autres.

Paul

Paul

La vie, c’est pas un (bébé) kiwi ! C’est probablement à cause de cette maxime que je suis un passionné de cinéma de divertissement. Le cinéma est pour moi un moyen de m’échapper et de ne pas penser au soucis du quotidien. Il m’aide à me vider la tête (ou la remplir d’autre chose). C’est pourquoi j’aime un peu tout dans le cinéma, du film d’action à la comédie romantique en passant par le thriller, le film historique ou la comédie.

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Une Femme Heureuse
Une jeune mère vit dans la banlieue de Londres. Femme au foyer, elle passe ses journées à s’occuper de ses enfants, de la maison et à attendre le retour de son mari le soir. Cette vie calme et rangée lui pèse de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus supporter sa situation...

Au premier abord, on a l'impression d'être tombé sur un film simple sur l'histoire d'une femme qui ne veut plus de sa routine et souhaite s'épanouir en se trouvant de nouveaux objectifs : bref, très contemplatif et sans rebondissements. Mais certains détails (et la présence de l'excellente Gemma Arterton en tête d'affiche) vont petit à petit nous prouver le contraire.
Le scénario est parfaitement bien implanté et on ressent au fur et à mesure la détresse de cette mère de famille, à tel point que l'on redoute le moment ou elle va craquer. Le film adopte un aspect de thriller pas désagréable du tout.

Le film prend une nouvelle tournure vers les 3/4 du scénario lorsque cette fameuse femme heureuse (dont on sait peu de chose, pas même le nom) va rencontrer un personnage énigmatique (très bien interprété par Jalil lespert), qui est en quelque sorte son miroir.
Le film nous fait douter quant à la nature de ses décisions, et il est difficile de savoir si elle regrette ses actes, ou bien si elle les assume pleinement. Un scénario et des personnages très mystérieux, en somme.

En défruinitive ...

Une Femme Heureuse va apporter son lot de questionnements à propos de son histoire et du message passé. Il y a potentiellement un bon nombre de femmes et d'hommes qui se retrouvent dans cette situation, et le film nous pousse à nous interroger sur notre épanouissement et notre bonheur quand on ne partage pas forcément celui des autres.

Paul

Paul

La vie, c’est pas un (bébé) kiwi ! C’est probablement à cause de cette maxime que je suis un passionné de cinéma de divertissement. Le cinéma est pour moi un moyen de m’échapper et de ne pas penser au soucis du quotidien. Il m’aide à me vider la tête (ou la remplir d’autre chose). C’est pourquoi j’aime un peu tout dans le cinéma, du film d’action à la comédie romantique en passant par le thriller, le film historique ou la comédie.

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Genre

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Une Femme Heureuse
Une jeune mère vit dans la banlieue de Londres. Femme au foyer, elle passe ses journées à s’occuper de ses enfants, de la maison et à attendre le retour de son mari le soir. Cette vie calme et rangée lui pèse de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus supporter sa situation...

Au premier abord, on a l'impression d'être tombé sur un film simple sur l'histoire d'une femme qui ne veut plus de sa routine et souhaite s'épanouir en se trouvant de nouveaux objectifs : bref, très contemplatif et sans rebondissements. Mais certains détails (et la présence de l'excellente Gemma Arterton en tête d'affiche) vont petit à petit nous prouver le contraire.
Le scénario est parfaitement bien implanté et on ressent au fur et à mesure la détresse de cette mère de famille, à tel point que l'on redoute le moment ou elle va craquer. Le film adopte un aspect de thriller pas désagréable du tout.

Le film prend une nouvelle tournure vers les 3/4 du scénario lorsque cette fameuse femme heureuse (dont on sait peu de chose, pas même le nom) va rencontrer un personnage énigmatique (très bien interprété par Jalil lespert), qui est en quelque sorte son miroir.
Le film nous fait douter quant à la nature de ses décisions, et il est difficile de savoir si elle regrette ses actes, ou bien si elle les assume pleinement. Un scénario et des personnages très mystérieux, en somme.

En défruinitive ...

Une Femme Heureuse va apporter son lot de questionnements à propos de son histoire et du message passé. Il y a potentiellement un bon nombre de femmes et d'hommes qui se retrouvent dans cette situation, et le film nous pousse à nous interroger sur notre épanouissement et notre bonheur quand on ne partage pas forcément celui des autres.

Paul

Paul

La vie, c’est pas un (bébé) kiwi ! C’est probablement à cause de cette maxime que je suis un passionné de cinéma de divertissement. Le cinéma est pour moi un moyen de m’échapper et de ne pas penser au soucis du quotidien. Il m’aide à me vider la tête (ou la remplir d’autre chose). C’est pourquoi j’aime un peu tout dans le cinéma, du film d’action à la comédie romantique en passant par le thriller, le film historique ou la comédie.

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis de Une Femme Heureuse
Une jeune mère vit dans la banlieue de Londres. Femme au foyer, elle passe ses journées à s’occuper de ses enfants, de la maison et à attendre le retour de son mari le soir. Cette vie calme et rangée lui pèse de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus supporter sa situation...

Au premier abord, on a l'impression d'être tombé sur un film simple sur l'histoire d'une femme qui ne veut plus de sa routine et souhaite s'épanouir en se trouvant de nouveaux objectifs : bref, très contemplatif et sans rebondissements. Mais certains détails (et la présence de l'excellente Gemma Arterton en tête d'affiche) vont petit à petit nous prouver le contraire.
Le scénario est parfaitement bien implanté et on ressent au fur et à mesure la détresse de cette mère de famille, à tel point que l'on redoute le moment ou elle va craquer. Le film adopte un aspect de thriller pas désagréable du tout.

Le film prend une nouvelle tournure vers les 3/4 du scénario lorsque cette fameuse femme heureuse (dont on sait peu de chose, pas même le nom) va rencontrer un personnage énigmatique (très bien interprété par Jalil lespert), qui est en quelque sorte son miroir.
Le film nous fait douter quant à la nature de ses décisions, et il est difficile de savoir si elle regrette ses actes, ou bien si elle les assume pleinement. Un scénario et des personnages très mystérieux, en somme.

En défruinitive ...

Une Femme Heureuse va apporter son lot de questionnements à propos de son histoire et du message passé. Il y a potentiellement un bon nombre de femmes et d'hommes qui se retrouvent dans cette situation, et le film nous pousse à nous interroger sur notre épanouissement et notre bonheur quand on ne partage pas forcément celui des autres.

Paul

Paul

La vie, c’est pas un (bébé) kiwi ! C’est probablement à cause de cette maxime que je suis un passionné de cinéma de divertissement. Le cinéma est pour moi un moyen de m’échapper et de ne pas penser au soucis du quotidien. Il m’aide à me vider la tête (ou la remplir d’autre chose). C’est pourquoi j’aime un peu tout dans le cinéma, du film d’action à la comédie romantique en passant par le thriller, le film historique ou la comédie.

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?