fbpx

Synopsis

Victoria Spick est une avocate débordée, une mère de famille brouillon et une amante déplorable en plein échec sentimental et sexuel. Au mariage de son meilleur ami Sam, elle retrouve son ami Vincent , un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Mais le mariage tourne au drame et le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent. Sam va aider la jeune femme en tant qu’homme au pair. Le début d’une série de catastrophes pour Victoria.

Pourquoi j’ai adoré ?

Le film Victoria est un portrait de nos vies d’aujourd’hui : un gros bazar plus ou moins organisé. Tous les symptômes de notre époque sont décriés avec une bonne dose d’humour :

  • Notre manque de temps affolant dans notre routine métro-boulot-dodo
  • Notre dépendance totale à la technologie et aux drogues (tabac, médicaments et autres)
  • Notre égoïsme et notre nombrilisme, comme si tous nos soucis du quotidien étaient tout le malheur du monde
  • Nos échecs sentimentaux liés à tout ce qui est listé au-dessus

Cette déchéance du quotidien est avant tout représentée par l’appartement de Victoria, excessivement désordonné (vêtements, objets et nourriture débordent de toute part), mais aussi par les cernes d’Efira, les cheveux en pétard, les petites filles délaissées en culotte…

Le film a un rythme très dense pour signifier la cacophonie dans la tête de Victoria. Les dialogues et les scènes s’entrechoquent et s’emmêlent sans répit. Alors parfois on a du mal à suivre mais on n’en perd pas une miette : on se réjouit du malheur de cette pauvre femme riche en situations humoristiques.

Haine, désir, amour, colère, tous les sentiments sont là et fatiguent notre Victoria qui devient une handicapée sentimentale. Elle ne pense qu’à elle alors qu’elle ne souhaite que du bien pour ceux qui l’entourent (sauf son ex-mari). Elle est incapable de leur exprimer ses bons sentiments.

Victoria nous séduit pour son histoire divertissante et très drôle, nous attendrit avec des acteurs talentueux au top de leur forme, puis nous laisse pensif sur notre société… qui aurait besoin d’un petit peu d’ordre.

Victoria : le chaos de la société française à travers la vie d'une femme

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Victoria Spick est une avocate débordée, une mère de famille brouillon et une amante déplorable en plein échec sentimental et sexuel. Au mariage de son meilleur ami Sam, elle retrouve son ami Vincent , un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Mais le mariage tourne au drame et le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent. Sam va aider la jeune femme en tant qu'homme au pair. Le début d’une série de catastrophes pour Victoria.

Pourquoi j'ai adoré ?

Le film Victoria est un portrait de nos vies d'aujourd'hui : un gros bazar plus ou moins organisé. Tous les symptômes de notre époque sont décriés avec une bonne dose d'humour :

  • Notre manque de temps affolant dans notre routine métro-boulot-dodo
  • Notre dépendance totale à la technologie et aux drogues (tabac, médicaments et autres)
  • Notre égoïsme et notre nombrilisme, comme si tous nos soucis du quotidien étaient tout le malheur du monde
  • Nos échecs sentimentaux liés à tout ce qui est listé au-dessus

Cette déchéance du quotidien est avant tout représentée par l'appartement de Victoria, excessivement désordonné (vêtements, objets et nourriture débordent de toute part), mais aussi par les cernes d'Efira, les cheveux en pétard, les petites filles délaissées en culotte...

Le film a un rythme très dense pour signifier la cacophonie dans la tête de Victoria. Les dialogues et les scènes s'entrechoquent et s'emmêlent sans répit. Alors parfois on a du mal à suivre mais on n'en perd pas une miette : on se réjouit du malheur de cette pauvre femme riche en situations humoristiques.

Haine, désir, amour, colère, tous les sentiments sont là et fatiguent notre Victoria qui devient une handicapée sentimentale. Elle ne pense qu'à elle alors qu'elle ne souhaite que du bien pour ceux qui l'entourent (sauf son ex-mari). Elle est incapable de leur exprimer ses bons sentiments.

Victoria nous séduit pour son histoire divertissante et très drôle, nous attendrit avec des acteurs talentueux au top de leur forme, puis nous laisse pensif sur notre société... qui aurait besoin d'un petit peu d'ordre.

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Victoria Spick est une avocate débordée, une mère de famille brouillon et une amante déplorable en plein échec sentimental et sexuel. Au mariage de son meilleur ami Sam, elle retrouve son ami Vincent , un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Mais le mariage tourne au drame et le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent. Sam va aider la jeune femme en tant qu'homme au pair. Le début d’une série de catastrophes pour Victoria.

Pourquoi j'ai adoré ?

Le film Victoria est un portrait de nos vies d'aujourd'hui : un gros bazar plus ou moins organisé. Tous les symptômes de notre époque sont décriés avec une bonne dose d'humour :

  • Notre manque de temps affolant dans notre routine métro-boulot-dodo
  • Notre dépendance totale à la technologie et aux drogues (tabac, médicaments et autres)
  • Notre égoïsme et notre nombrilisme, comme si tous nos soucis du quotidien étaient tout le malheur du monde
  • Nos échecs sentimentaux liés à tout ce qui est listé au-dessus

Cette déchéance du quotidien est avant tout représentée par l'appartement de Victoria, excessivement désordonné (vêtements, objets et nourriture débordent de toute part), mais aussi par les cernes d'Efira, les cheveux en pétard, les petites filles délaissées en culotte...

Le film a un rythme très dense pour signifier la cacophonie dans la tête de Victoria. Les dialogues et les scènes s'entrechoquent et s'emmêlent sans répit. Alors parfois on a du mal à suivre mais on n'en perd pas une miette : on se réjouit du malheur de cette pauvre femme riche en situations humoristiques.

Haine, désir, amour, colère, tous les sentiments sont là et fatiguent notre Victoria qui devient une handicapée sentimentale. Elle ne pense qu'à elle alors qu'elle ne souhaite que du bien pour ceux qui l'entourent (sauf son ex-mari). Elle est incapable de leur exprimer ses bons sentiments.

Victoria nous séduit pour son histoire divertissante et très drôle, nous attendrit avec des acteurs talentueux au top de leur forme, puis nous laisse pensif sur notre société... qui aurait besoin d'un petit peu d'ordre.

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?

Victoria : le chaos de la société française à travers la vie d'une femme

Réalisation

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Victoria Spick est une avocate débordée, une mère de famille brouillon et une amante déplorable en plein échec sentimental et sexuel. Au mariage de son meilleur ami Sam, elle retrouve son ami Vincent , un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Mais le mariage tourne au drame et le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent. Sam va aider la jeune femme en tant qu'homme au pair. Le début d’une série de catastrophes pour Victoria.

Pourquoi j'ai adoré ?

Le film Victoria est un portrait de nos vies d'aujourd'hui : un gros bazar plus ou moins organisé. Tous les symptômes de notre époque sont décriés avec une bonne dose d'humour :

  • Notre manque de temps affolant dans notre routine métro-boulot-dodo
  • Notre dépendance totale à la technologie et aux drogues (tabac, médicaments et autres)
  • Notre égoïsme et notre nombrilisme, comme si tous nos soucis du quotidien étaient tout le malheur du monde
  • Nos échecs sentimentaux liés à tout ce qui est listé au-dessus

Cette déchéance du quotidien est avant tout représentée par l'appartement de Victoria, excessivement désordonné (vêtements, objets et nourriture débordent de toute part), mais aussi par les cernes d'Efira, les cheveux en pétard, les petites filles délaissées en culotte...

Le film a un rythme très dense pour signifier la cacophonie dans la tête de Victoria. Les dialogues et les scènes s'entrechoquent et s'emmêlent sans répit. Alors parfois on a du mal à suivre mais on n'en perd pas une miette : on se réjouit du malheur de cette pauvre femme riche en situations humoristiques.

Haine, désir, amour, colère, tous les sentiments sont là et fatiguent notre Victoria qui devient une handicapée sentimentale. Elle ne pense qu'à elle alors qu'elle ne souhaite que du bien pour ceux qui l'entourent (sauf son ex-mari). Elle est incapable de leur exprimer ses bons sentiments.

Victoria nous séduit pour son histoire divertissante et très drôle, nous attendrit avec des acteurs talentueux au top de leur forme, puis nous laisse pensif sur notre société... qui aurait besoin d'un petit peu d'ordre.

Jo

Jo

Fiche technique

Genre

Réalisation

Tête d'affiche

Nationalité

Année de sortie

Synopsis

Victoria Spick est une avocate débordée, une mère de famille brouillon et une amante déplorable en plein échec sentimental et sexuel. Au mariage de son meilleur ami Sam, elle retrouve son ami Vincent , un ex-dealer qu’elle a sorti d’affaire. Mais le mariage tourne au drame et le lendemain, Vincent est accusé de tentative de meurtre par sa compagne. Victoria accepte à contrecœur de défendre Vincent. Sam va aider la jeune femme en tant qu'homme au pair. Le début d’une série de catastrophes pour Victoria.

Pourquoi j'ai adoré ?

Le film Victoria est un portrait de nos vies d'aujourd'hui : un gros bazar plus ou moins organisé. Tous les symptômes de notre époque sont décriés avec une bonne dose d'humour :

  • Notre manque de temps affolant dans notre routine métro-boulot-dodo
  • Notre dépendance totale à la technologie et aux drogues (tabac, médicaments et autres)
  • Notre égoïsme et notre nombrilisme, comme si tous nos soucis du quotidien étaient tout le malheur du monde
  • Nos échecs sentimentaux liés à tout ce qui est listé au-dessus

Cette déchéance du quotidien est avant tout représentée par l'appartement de Victoria, excessivement désordonné (vêtements, objets et nourriture débordent de toute part), mais aussi par les cernes d'Efira, les cheveux en pétard, les petites filles délaissées en culotte...

Le film a un rythme très dense pour signifier la cacophonie dans la tête de Victoria. Les dialogues et les scènes s'entrechoquent et s'emmêlent sans répit. Alors parfois on a du mal à suivre mais on n'en perd pas une miette : on se réjouit du malheur de cette pauvre femme riche en situations humoristiques.

Haine, désir, amour, colère, tous les sentiments sont là et fatiguent notre Victoria qui devient une handicapée sentimentale. Elle ne pense qu'à elle alors qu'elle ne souhaite que du bien pour ceux qui l'entourent (sauf son ex-mari). Elle est incapable de leur exprimer ses bons sentiments.

Victoria nous séduit pour son histoire divertissante et très drôle, nous attendrit avec des acteurs talentueux au top de leur forme, puis nous laisse pensif sur notre société... qui aurait besoin d'un petit peu d'ordre.

Jo

Jo

Ça correspond parfaitement à votre envie du moment ? Partagez à vos amis !

Pas encore rassasiés ?